SkyVision : Comment le canadien Claude Church et ses collaborateurs avaient confectionné de faux documents pour prendre le contrôle de la société sénégalaise.

À SkyVision, l’usage de faux était une pratique récurrente. Claude Church, un ressortissant canadien et ses collaborateurs israéliens, Yafit Chayon et Rahul Sardara s’activaient à la confection de faux Procès-verbaux ou autres documents du genre. Ils viennent d’être rattrapés par des manœuvres frauduleuses dans le but de licencier le personnel de SkyVision, section Sénégal, et prendre le contrôle des opérations bancaires. Ils avaient ainsi confectionné de faux documents pour se séparer de l’ex-DG T. Ndiaye et de ses collègues M.B. Diop et B. Ndiaye.


SkyVision : Comment le canadien Claude Church et ses collaborateurs avaient confectionné de faux documents pour prendre le contrôle de la société sénégalaise.

L’affaire a été évoquée jeudi devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Dakar statuant en matière correctionnelle. Le  ressortissant canadien et ses collaborateurs israéliens ont été jugés. Pour ce procès, le juge a commencé par examiner le fond des accusations contre Claude Church, Yafit Chayon Laurie Levy et Rahul Sardara, pour les infractions de faux et usage de faux, fraude et association de malfaiteurs. 

  

Ils sont poursuivis pour avoir usé à leur profit de manœuvres frauduleuses, pour prendre le contrôle de l’entreprise, se séparer du personnel de SkyVision-Sénégal qui refuse de minorer les bénéfices réalisés aux fins d’échapper à l’impôt sur le résultat. SkyVision est une société de télécommunication IP qui offre des solutions via satellite à travers un système de fibre optique. Elle a été rachetée en 2016 par le canadien Robert Kubbernus. Le groupe présent en Afrique et en Israël, possède plusieurs entités juridiques dans divers pays à travers le monde, nous apprend le journal L’Obs. 

  

La filiale sénégalaise était dirigée par T. Ndiaye depuis 2006 et jusqu’à son licenciement le 17 mai 2019, suivi d’une révocation le 18 Juillet 2019. Lequel ex-DG de SkyVision-Sénégal, en concertation avec ses collègues M.B. Diop et B. Ndiaye, ont servi en date du 17 Mai 2019, une citation directe aux dirigeants étrangers, Claude Church, Yafit Chayon Laurie Levy et Rahul Sardara, pour les délits de faux, usage de faux, usurpation de fonction entre autres. 

  

Ces derniers sont soupçonnés d'avoir élaboré et antidaté un faux Procès-Verbal de Conseil d’Administration, « signé par les deux personnes que sont Claude Church et Yafit Chayon », qui l’ont utilisé dans le but de s’auto-nommer respectivement, PCA et DG de la société Skyvision Sénégal à la date du 20 Décembre 2017.  

 

Aux yeux de la partie civile, «la culpabilité des prévenus», Claude Church, Yafit Chayon Laurie Levy et Rahul Sardara, «ne fait aucun doute».  Leur objectif étant de prendre le contrôle de la société, des comptes bancaires, d’écarter les dirigeants sénégalais, et de se livrer eux-memes aux opérations d’évasion fiscale et fuites de capitaux auxquelles refusait de s’associer T. Ndiaye. 

  

Claude Church agissant pour le compte de l’actionnaire canadien Robert Kubbernus, qui a été jugé et condamné par la justice américaine pour fraude et escroquerie financière portant sur plus de 20 Milliards, a opposé son droit de réplique, se disant simplement «innocent» de ce qui lui est reproché. Son avocat a plaidé la relaxe. L’Obs nous apprend que les prévenus ont unanimement réfuté les faits, alléguant une erreur matérielle sur le document incriminé. Claude Church, manager du groupe, a soutenu qu’il fait partie du Conseil d’administration de SkyVision qu’il a intégré pour redresser la compagnie en procédant à des audits. 

  

Il est question de falsification de PV confectionné par le ressortissant canadien et ses collaborateurs israéliens en 2019. Un Procès-Verbal de réunion supposée avoir été tenue dans les locaux de Skyvision-Sénégal aux Almadies, qui n’a été enregistré qu’en 2019, a été antidaté à Décembre 2017, pour valider leur nomination. « En effet, les 2 participants ont dû reconnaitre à la barre qu’ils n’étaient effectivement pas au Sénégal à cette date lorsqu’il leur a été opposé un procès-verbal d’une réunion d’Assemblée Générale qu’ils ont tenue physiquement, à la même date et heure, en Israël », lit-on dans Leral.net. Pour se justifier, M. Claude Church dira qu’il s’agit d’une erreur de frappe commise par son cabinet d’avocats, une explication qui n’a pas convaincu l’assistance.  

  

Le site d’information générale nous apprend aussi que le sieur Tidiane Ndiaye accuse également la dame Chayon d’usurpation de fonction, elle qui soutient avoir été nommée DG de Skyvision Sénégal depuis 2017. Alors que l’ex-DG n’a reçu une notification de révocation de sa fonction de Directeur Général que le 18 Juillet 2019. « La dame Chayon indique qu’elle et M. Church considéraient qu’il n’y avait pas de Directeur Général quand elle a accepté le poste, car pour elle, M. Ndiaye n’était que  Responsable Général », renseigne Leral.  

 

Estimant que le faux est grossier, Mes Bamba Cissé, Dior Guèye et Alioune Badara Fall ont sollicité 5 milliards FCfa pour la réparation du préjudice, a-t-on lu dans les colonnes de L’Obs. À la suite du procureur de la République qui a requis l’application de la loi pénale, Me Mbaye Sall a réclamé 200 millions de FCfa pour citation abusive. Le tribunal rendra, le 19 mars prochain, son jugement…

Samedi 22 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :