Situation politique : Sonko lance le concept « Sénégal Tampi » et traite Macky Sall d'apprenti terroriste.


Le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko, déplore la situation qui prévaut actuellement dans le nord du pays notamment au Fouta où le président de la République opère une tournée économique. 
Selon le chef de file de l'opposition sénégalaise, d'honnêtes citoyens du pays sont agressés par des milices armées devant le Chef de l'État pour avoir dénoncé l'échec de la politique économique du Sénégal.

"Le régime a traité l'opposition de terroriste. Il n'y a qu'un seul apprenti terroriste au Sénégal et c'est Macky Sall", a-t-il dit.

Pour Ousmane Sonko, il n'y a dans aucun pays où la sécurité du président de la République est gérée par des milices privées. "Si on en est arrivé à ce stade, cela veut dire qu'il n'y a plus d'État au Sénégal. C'est l'illustration la plus parfaite de l'échec de la politique du régime", a expliqué Ousmane Sonko qui interpelle ainsi les forces de défense et de sécurité à prendre leurs responsabilités.

"C'est un malaise profond qui se passe au sein de la police et de la gendarmerie. La stratégie de Macky Sall c'est ce qu'on appelle la stratégie du chaos. C'est avec ses milices qu'il cherche à créer une situation d'insurrection pour après faire recours au pouvoir constitutionnel, ce que le peuple sénégalais n'acceptera pas", a alerté le leader de Pastef-Les patriotes.

Il appelle ainsi la jeunesse et tout le peuple sénégalais à s'organiser pour faire face aux nervis de Macky Sall. Ousmane Sonko a notamment réitéré son invite à l'endroit des forces de défense à faire correctement leur travail, à défaut de rester dans la neutralité. Pour dénoncer l'échec de la politique du régime, Ousmane Sonko a profité de son face à face avec la presse pour lancer le concept "Sénégal Tampi".

"Rien ne va dans ce pays. Les difficultés se ressentent partout dans tous les domaines d'activités. L'université Tampi, Ziguinchor Tampi, Dakar Tampi, partout Tampi", a-t-il déploré. Ousmane Sonko a notamment salué la bravoure des foutankés lors de la tournée du Chef de l'État dans la zone nord du pays.

"La majorité des populations du Fouta ont montré qu'elles sont les dignes héritiers de Thierno Souleymane Baal, Oumar Foutiyou Tall ou Abdel Kader Kane. Je reconnais leur courage et leur bravoure en refusant la manipulation", a-t-il expliqué.

Il s'est, par ailleurs, solidarisé avec le patron du Groupe D-medias qui, dit-il, a été victime d'une attaque de nervis. Ousmane Sonko invite toutefois le peuple sénégalais au grand rassemblement du 23 juin prochain à la place de la nation. Il a aussi fait part de sa tournée politique "Nemmekou Tour" qui sera entamée à compter du 25 juin...
Vendredi 18 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :