Sindia / Meïssa « copie » Babacar Ngom : l’histoire des 90 ha à « Nova Tech» informatique pour usage agricole…


Encore un problème foncier qui éclabousse la famille Ngom. En effet, après le grand frère Babacar, c’est au tour du jeune frère Meïssa Ngom, patron du groupe « Chaka » d’être au cœur d’une histoire de spoliation foncière dans la commune de Sindia, comme le révèle la revue « Confidentiel-La Lettre quotidienne ». Tout commence selon le magazine lorsque le 13 juin 2013, Meïssa Déguène Ngom, son nom complet à l’état civil, se voit attribué par le Président du Conseil rural, Ousmane Lô, une superficie de 90 hectares pour le compte de sa société Novatech SAU, immatriculée au registre du commerce de Dakar.
 
Un avis favorable prononcé… deux jours après la mise en sursis du projet de bail


Selon la CLQ, c’est muni de ce document, que Meïssa Ngom adresse à l’Etat du Sénégal, une demande de bail qui est examinée et rejetée par la commission des opérations domaniales du ministère de l’Economie et des Finances. 

En effet, saisie le 8 mai 2014 pour obtenir le bail, la Commission demande à ce que le projet de bail soit mis en sursis jusqu’à l’élaboration d’un schéma directeur d’aménagement d’urbanisme, notamment une voie d’emprise de 60 mètres de large vers Thiès et le pôle urbain de Daga Kholpa. Malgré cet avis contenu dans un document administratif daté du 28 octobre 2014, deux jours après, le 30 octobre, la commission domaniale donne un avis favorable pour l’attribution par voie de bail à Meïssa Ngom.

 
Mais la commission précisera qu’il faudrait d’abord déclasser ladite parcelle et procéder à son immatriculation avant toute attribution. Ce qui sera fait par le Président de la République, Macky Sall et son premier ministre, Mahammed Dionne 16 juillet 2016. Notre source de préciser que les deux autorités prononcent par décret présidentiel l’immatriculation du terrain et l’attribution par voie de bail au requérant de la parcelle, Meïssa Ngom. 


Le hic avec la dernière attribution, est que Novatech SAU qui est désormais propriétaire de ce bail pour des raisons agricoles comme mentionné dans le document, n’est aucunement une société spécialisée dans le domaine. Elle a comme objet social les activités en informatique et nouvelles technologies. 
 


Mercredi 1 Juillet 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :