Sénégal / Productions d'énergie : Mimran en quête d'un contrat avec la Senelec et d'une audience au palais.


La Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) viserait un chiffre d’affaires de 98 milliards en 2022. En effet, la compagnie en plus du sucre, compte également devenir un producteur d’énergie. Ainsi, fort de sa propre centrale qui produit en moyenne 15 à 20 megawatts, la compagnie veut vendre son surplus de production à la Senelec, selon confidentiel, la lettre quotidienne.  

Mais, toujours d'après nos confrères, la CSS pour ce faire, a besoin de la signature d’un contrat d’achat d’énergie avec la Senelec. D'après des sources dignes de fois, il aurait demandé à rencontrer le chef de l'État.  Mais si ce contrat dépend de l'audience avec Macky Sall, Mimran devra prendre son mal en patience, car sa demande tarde à se concrétiser. 

En effet, la dernière sortie de Mimran contre Macky Sall et le Gouvernement, a fini de vexer le palais. Pour rappel, Jean-Claude Mimran, propriétaire de la Compagnie sucrière sénégalaise et des Grands moulins de Dakar et d’Abidjan, avait poussé un énorme coup de gueule, critiquant la politique économique de l’État. Mimran a également dénoncé la délivrance des DIPA, avant de lancer des signes d’alerte sur un risque de cessation de paiement de la CSS.

En plus du palais, cette sortie médiatique n’a pas été du goût de l’Union des commerçants (UNACOIS), qui rappelle que le magnat du sucre n’a jamais respecté ses engagements envers l’État. De plus, corrige l’Unacois, la CSS ne dispose pas de 5 800 salariés comme avancé par Mimran.

La compagnie n’aurait même pas 3.000 emplois, selon les commerçants. La sortie médiatique du patron de la CSS, aura donc eu comme conséquence d'installer un climat tendu entre lui et l’État. Et ce n'est pas pour  demain la sortie de crise, car le Patron de la CSS court  derrière une audience qui n’a toujours pas été accordée le chef de l'État. 
Mardi 3 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :