Sénégal : Les causes fréquentes des accidents mortels impliquant des camions en provenance du Mali.

Les accidents mortels impliquant des camions maliens sont fréquents entre Kayes et Kaolack à cause du non-respect des normes : la vétusté des véhicules, des routes souvent en mauvais état, des conducteurs endormis au volant ou encore conduisant en état d'ivresse.


La distraction au volant ou la mauvaise évaluation des vitesses expliqueraient en grande partie les sinistres. L’autre cause d'accidents mortels impliquant des poids lourds de plus de 3,5 tonnes était la somnolence au volant, donc une erreur humaine. C'est ce que révèlent d’ailleurs les résultats d’enquête de la police rarement rendus publics.

Il en ressort également que l'alcool au volant constitue l'une des principales causes des accidents de camions maliens entrés en collision avec des véhicules particuliers. Des conducteurs impliqués dans ces graves collisions étaient sous l'emprise de l'alcool, a-t-on appris de source policière.

En grande majorité, il s'agit de sorties de route n'impliquant pas d'autre véhicule, a indiqué une autre source policière qui a participé à plusieurs constats d’accidents sur l’axe Tambacounda-Kédougou, où les poids lourds en provenance du Mali sont impliqués dans plusieurs accidents mortels et corporels.

Les sénégalais ont encore en tête l’accident de nos confrères de Leral, sur la RN7, à hauteur du Parc de Niokolo Koba. L'accident, survenu le lundi 31 Mai 2021, avait causé la mort de trois employés du site d’information générale : le cameraman Yoro Mamadou Diallo, son chauffeur Ousmane Ndiaye et le journaliste Abou Mamadou Sy.

Plus récemment, c’est un gros porteur immatriculé au Mali qui a foncé sur un taxi, qui a fini sous les roues du camion, hier aux environs de 15 heures à Kaolack. Et la voiture a été broyée sur le coup, quatre occupants ont perdu la vie dans cet accident.

Pour la plupart des accidents, la cause n'est jamais connue. Même si l'endormissement d’un conducteur pourrait être à l'origine du drame. Mais, à chaque fois, les premiers témoignages recueillis accablent le conducteur du camion qui serait responsable.  De tout temps, le bus ou véhicule particulier est percuté par un camion qui vient souvent en sens opposé, a indiqué une source policière dans la région de Tambacounda.
Lundi 16 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :