Salubrité et sécurité : Le bureau politique du Psd/jant bi en phase avec la vision du chef de l’État


Le Bureau Politique du PSD Jant Bi en réunion ce mardi, s’est penché sur les questions de la salubrité publique et  de la sécurité des citoyens et de leurs biens. Des points importants dans la politique du président de la République et qui trouvent grâce aux yeux de Mamour Cissé. 

Dans un communiqué, le Psd/Jant bi partage la conviction du président de la République qui tourne autour de ces questions qui sont particulièrement cruciales et urgentes, et qui ne sauraient se régler à travers des mises en scène surmédiatisées et tout aussi improductives de Set Setal protocolaires, encore moins de théâtralisation calculatrice et intéressée.

Au contraire, lit-on toujours dans le communiqué, ce sont des sujets particulièrement sérieux, une forte demande du peuple et dont la résolution doit s’articuler autour d’une vaste campagne de sensibilisation, d’alerte et de mise en demeure énergique de tous les fauteurs, dans une mobilisation de moyens humains, techniques et financiers conséquents, avec à la clef, un échéancier réaliste inscrit naturellement dans le mode fast-track !

Le Psd/jant bi estime que des mesures d’accompagnement, qui intègrent le redéploiement des déguerpis dans des sites plus accueillants, doivent être mises en œuvre, et tous les segments de la Nation doivent être associés à cette dynamique de Révolution Culturelle, pour lui garantir un succès franc et durable.

Sur la question de la sécurité des biens et des personnes, le Bureau Politique du PSD Jant Bi constate, avec une grande préoccupation, la recrudescence des attaques de gangs surarmés contre des institutions bancaires, des stations-services, et autres établissements financiers ou commerciaux. Tout en réaffirmant avec respect, tout son soutien à nos vaillantes forces de Défense et de Sécurité, le PSD Jant Bi appelle, à un recrutement massif de policiers et de gendarmes parfaitement équipés, pour faire face à ce fléau, qui révèle une facette inédite : les vols à l’arrachée, à bord de puissantes motos, et qui font des ravages, surtout contre les femmes, qui y perdent leurs biens, en un clin d’œil, et qui sont souvent même blessées.
La Police et la Gendarmerie doivent au plus vite, trouver des solutions rigoureusement adaptées à cette nouvelle forme de criminalité motorisée, en multipliant les contrôles, et en rendant obligatoires le port du casque et l’immatriculation de ces engins qui sèment la désolation.
Mardi 23 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :