Saint-Louis / 3ème vague meurtrière de Covid-19 : « Des Cimetières Marmyal de Darou à Thiaka Ndiaye, de Guet-Ndar, les cas d'inhumation ont fortement augmenté » (Gestionnaires)


Saint-Louis / 3ème vague meurtrière de Covid-19 : « Des Cimetières Marmyal de Darou à Thiaka Ndiaye, de Guet-Ndar, les cas d'inhumation ont fortement augmenté » (Gestionnaires)
Hormis la capitale Dakar, la troisième vague de Covid-19 continue de se propager et de faire des ravages à l'intérieur du pays, dans les autres régions. Et la région de Saint-Louis n'a pas été épargnée par cette situation difficile. Comme en attestent les chiffres reçus auprès du directeur du centre hospitalier régional Thierno Seydou Ndiaye. "Rien que ce samedi 30 Juillet, le CTE, logé au niveau de l'hôpital régional de Saint-Louis a reçu plus de vingt cas confirmés de Covid-19". Des cas de décès, on en dénombre également, mais le directeur de l'hôpital promet de revenir en long et en large sur les chiffres qu'ils ont enregistrés depuis le début de la troisième vague. 

Une situation qui a même impacté le fonctionnement des services mortuaires des cimetières de la ville de Saint-Louis. De Marmyal au cimetière Thiaka dans la Langue de Barbarie, les cas d'inhumation journalière ont augmenté.
Selon Massamba Diaw, le gestionnaire des cimetières de Marmyal, depuis la fête de Tabaski c'est plus de 20 cas d'inhumation qui ont été enregistrés. Un nombre qui n'a jamais été atteint en l'espace d'une semaine.

"Nous sommes inquiets de ce qui se passe présentement dans les cimetières. Même un des fossoyeurs me disait hier que la situation est alarmante. Le nombre d'inhumation par jour a fortement augmenté ces derniers jours. C'est inquiétant, depuis après la fête de Tabaski, on a enterré plus de 20 personnes. Ce que nous n'avions jamais connu en temps normal en l'espace d'une semaine", confie Massamba Diaw, le gestionnaire des cimetières Marmyal situé à Darou. 

Même son de cloche au cimetière Thiaka Ndiaye dans la Langue de Barbarie, à  Guet-Ndar précisément. Selon le gestionnaire de ces cimetières, Massow Mbaye, en lieu et place de deux, les cas d'inhumation par jour ont fortement augmenté. Et on dénombre une dizaine de cas. "Nous constatons une forte augmentation des cas d'inhumation journalière comparé à l'avant pandémie Covid-19. À la place de deux à trois cas d'inhumation par jour, on va jusqu'à dix cas actuellement", a renseigné Massow Mbaye. Ce qui interpelle tout citoyen conscient de la gravité de l'heure. 

Même si nos interlocuteurs disent ignorer exactement les raisons d'une telle situation, ils invitent les populations à prendre conscience de la gravité de la situation. Ils recommandent ainsi au respect scrupuleux des mesures barrières...
Samedi 31 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :