SÉNÉGAL : Chronique des dernières heures avant la libération de Ousmane Sonko...


Les dernières heures qui ont précédé la libération d’Ousmane Sonko ont été marquées par des manœuvres dans tous les sens.

Selon Confidentiel la lettre quotidienne, alors que de bonnes volontés cherchaient la paix, l’aile dure côté pouvoir a tenté de procéder à de nouvelles arrestations à la suite de l’appel à manifester lancé par une partie de l’opposition.

Mis au courant, le Président Sall a demandé aux personnalités en charge du dossier de jouer la carte de l’apaisement. Samedi, l’État-major militaire a travaillé sur un plan pour faire échec à toute tentative des manifestants de pénétrer le centre ville de Dakar en vue de pouvoir marcher sur les institutions de l’État. Le renfort des blindés venus du centre, de l’ouest et du nord du Sénégal est à mettre dans ce cadre.

Le Président Sall qui a passé tout le week-end dans sa résidence de Mermoz s’est coupé de l’aile dure de son camp, privilégiant la carte des colombes de la paix. Dans le camp de l’opposition, il y avait également beaucoup de pacifistes entre dimanche et lundi.

L'homme politique Cheikh Tidiane Dièye, jouant les premiers rôles avec comme point de liaison entre lui et le pouvoir, Alioune Tine et l’ancien député Moustapha Diakhaté. Ces deux personnalités ont été les plus actives dans les négociations entre les deux camps pour que le calme revienne.

Même après la libération de Sonko, ils n’ont cessé de jouer les médiateurs pour l’annulation des manifestations pour les jours suivants.
Mardi 9 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :