Refus de tout test ADN : Le leader du Pastef/Les patriotes Ousmane Sonko signe, persiste et campe sur sa position…


Dans un entretien avec Rfi et France 24, le leader du Pastef Ousmane Sonko est revenu largement sur le dossier qui l’oppose à la jeune masseuse Adji Raby Sarr qui l’accuse «de viols répétitifs et menaces de mort». Interpellé par nos confrères sur son refus catégorique de s’adonner à un test ADN pour clarifier cette affaire de mœurs, Ousmane Sonko s’est voulu très clair et ferme : «Je ne me soumettrai pas à ce test ADN», a-t-il lancé. 
 
Car estime Ousmane Sonko : «On est en face d’un complot d’Etat. Un des éléments les plus importants c’est qu’il y a eu un rapport de la gendarmerie commandité par l’ancien commandant en chef de la gendarmerie et ce rapport a établi qu’il y a eu un complot d’Etat. Ce complot a commencé avec les proches du Président et s’est poursuivi jusqu’au Président Macky Sall. Il n’a jamais été question de viol et il ne sera jamais question de viol me concernant», a-t-il souligné encore.
 
Le candidat annoncé à la présidentielle de 2024 pointe la responsabilité du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye dans ce dossier polémique. Ousmane Sonko accuse ce dernier d’avoir falsifié le procès-verbal d’enquête de la gendarmerie. «Au nom de quoi je me soumettrai à un test Adn sur une procédure dont celui qui avait demandé des prélèvements est lui-même impliqué dans le complot ? s’interroge-t-il. Le procureur de la République a été capable, fait extrêmement gravissime, de modifier un rapport d’enquête de gendarmerie pour pouvoir m’incriminer», précisera Ousmane Sonko entre autres questions abordées... 
Vendredi 6 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :