Réformes judiciaires / Seydi Gassama : « La première, c’est le retrait du président de la République au CSM »


La société civile sénégalaise a présenté son rapport intitulé « rapport sur les mesures à adopter pour renforcer l’indépendance de la justice sénégalaise. »
 
Une rencontre qui a marqué la présence de représentants de coalition. Selon Seydi Gassama d’Amnesty international, « il faut des réformes et de la législation ».


Ainsi parmi ces réformes, il est bien mentionné que les textes régissant le conseil supérieur de la magistrature soient revus pour qu’il soit exclusivement réservé aux magistrats. Il est incongru, note Gassama, que le président de la République et le garde des Sceaux puissent siéger.


Le rapport a souligné que les magistrats du Parquet ne sont plus sous l’autorité du garde des sceaux, qu’ils soient sous l’autorité de l’avocat général. Aussi, la haute cour de justice doit être supprimée et que le pouvoir judiciaire puisse élaborer son budget…
 
 
Mardi 19 Mars 2024
Chamsidine Sane



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :