RÉTRO ANNÉE 2020 : Thiès et Dakar, villes cruelles...

L’année 2020 aura été macabre. Beaucoup de crimes et de meurtres dont les motifs ne sont jamais connus ou cernés, ont été perpétrés. Dakaractu a essayé d’en identifier certains en décrivant les faits…


RÉTRO ANNÉE 2020 : Thiès et Dakar, villes cruelles...

Thiès : Marième Diagne reçoit plusieurs coups de couteau de son ex petit-ami 

 

Le 08 mars 2020 à Thiès, une jeune fille du nom de Marième Diagne est poignardée à plusieurs reprises par Assane Guèye, son ex petit-ami. La victime aurait trahi son amant, Assane Guèye. Il réclamait à son ex-copine 3 millions qu’il lui avait envoyés pour leur mariage. 

 

A. Guèye a demandé à la fille de lui restituer tout son argent, au motif que ses parents ont rompu leur pacte en la donnant en mariage à un émigré qui vit en Italie. Marième Diagne avait accepté de rembourser l’argent et a même appelé son époux. Ce dernier a contacté Assane Guèye avec qui il a eu un échange houleux. L’époux a finalement refusé de restituer les 3 millions FCFA. La maman de Assane Guèye a toujours conseillé à son fils de laisser tomber Marième Diagne qui ne s’intéressait qu’à son argent. 

  

Thiès / La Belge Josée Christiane, âgée de 74 ans, a été retrouvée morte et enterrée dans un champ.

 

Portée disparue, il y a plus de deux mois, la Belge José Christiane, âgée de 74 ans, a été retrouvée morte et enterrée dans un champ à quelques mètres de l’autoroute à péage Dakar-Mbour, sur la route de Tassette. Sur instruction du procureur de la République, le corps sans vie a été exhumé pour autopsie. Son mari sénégalais, âgé de 47 ans, est le principal suspect. Maçon de profession, Alassane Sarr a été aussitôt arrêté à l’annonce de la disparition de son épouse. Ils étaient mariés depuis 9 ans. D’après certaines informations, la victime ne voulait pas que son mari emmène sa coépouse dans sa maison et avait décidé de céder son héritage à une personne autre que son mari. Ainsi son mari confisqua plusieurs de ses biens. L’autopsie a révélé un traumatisme crânio-encéphalique et thoracique avec fractures multiples. 


Thiès : Un jeune tailleur de 24 ans, froidement tué par son ami, Mansour Fall

 

Un jeune tailleur de 24 ans répondant au nom de Baye Saër Niang, a été froidement tué par son ami, Mansour Fall, âgé de 21 ans. Ce dernier qui n’arrivait pas à digérer sa rupture avec une certaine Mbène Ndiaye, âgé de 21 ans, a atteint sa victime au cou, lui tranchant la veine jugulaire. Le jour du drame, les deux amis ont échangé des propos aigres-doux au sujet de Mbène Ndiaye qu’ils ont tous les deux courtisée. 

 

À la descente de son travail, Baye Saër Niang accompagné de sa copine Mbène qui lui a dit que son collègue disait du mal de lui et de leur relation amoureuse, s’est rendu au domicile de Mansour Fall pour s’expliquer. Furieux, Mansour a sorti un couteau qu’il a planté au cou de son ami au cours d’une vive altercation. Gravement blessé, la victime a cherché à se rendre à l’hôpital en prenant un moto-taxi Jakarta. Vidé de son sang, il tombera de la moto en cours de route. 


Thiès : Une jeune fille en état de grossesse tuée par strangulation 

 

Khady Diouf est la jeune fille tuée un dimanche à Thiès, dans une affaire où trois personnes avaient été interpellées. Il s’agissait d’un jeune marabout et deux de ses amis. Ils sont les dernières personnes à avoir été en contact avec la défunte, Khady Diouf, avant sa mort. La victime qui était enceinte a été tuée par strangulation. Une corde a été retrouvée nouée autour de son cou.


HLM : Pape Matar Ndiaye tué avec une paire de ciseaux par « Assassin » fraîchement gracié 

 

Le 6 juillet 2020 aux HLM de Dakar, le jeune Pape Matar Ndiaye a été tué avec une paire de ciseaux par un dénommé « Assassin »,  récemment gracié de prison alors qu’il purgeait une peine pour meurtre. Le bourreau est un malfaiteur arrêté, il y a quelques années, par le commissariat des Parcelles Assainies pour meurtre. Il a usé d’une paire de ciseaux pour ôter la vie à Pape Matar Ndiaye. Il a été arrêté à la gare routière des Baux-maraîchers alors qu’il s’apprêtait à quitter Dakar. 

  

Thiaroye sur mer :  Malick Thiam a été poignardé à mort par une bande de 3 personnes 

 

Le 15 mars 2020, à Thiaroye sur mer, un jeune du nom de Malick Thiam a été poignardé à mort par une bande de 3 personnes. La victime était un pêcheur âgé de 19 ans. Il a été poignardé à la cuisse pour une histoire banale de casquette et a succombé à ses blessures. Avant de rendre l’âme, Malick Thiam a prononcé le nom d’une des 3 personnes qui ont commis le forfait. 

  

Keur Mbaye Fall : Amadi Bâ (20 ans) a été poignardé par son ami Ahmed Sakho 

 

Le 25 août 2020 à Keur Mbaye Fall, Amadi Bâ a été poignardé par son ami Ahmed Sakho pour une banale histoire de téléphone. Défait lors d’une première bagarre, son ami qui avait promis de se venger, lui tendra un piège près de la mosquée du quartier pour le poignarder. En sang, il a été transporté à l’hôpital de Thiaroye où il rendra l’âme, le mercredi 26 août 2020.

  

VDN  : Un agent de l’agence sénégalaise de sécurité agressé et tué par des malfaiteurs

 

Bouya Diao, un agent de l’Agence sénégalaise de sécurité, originaire de Bokidiawé dans la région de Matam, a été agressé et tué par des malfaiteurs. L’incident s’est produit dans la nuit du 01 au 2 octobre entre 3h et 4h du matin. Les caméras de surveillance de la boutique concernée étant tombées en panne, ces présumés meurtriers ont été trahis par la caméra de surveillance de la boutique voisine. Au moment des faits, trois (3) jeunes hommes ont été identifiés. 

  

Yoff Tonghor : Paul René Diagne, un homme âgé de 28 ans poignardé à mort par des charretiers 

 

Paul René Diagne, un homme âgé de 28 ans a été poignardé à mort, avant de succomber à ses blessures. L’autopsie a révélé une commotion cérébrale sur la dépouille ainsi qu’un traumatisme crânien. Cela, du fait d’une planche que son frère a tapé sur la tête de la victime pour l’assommer et tourner la situation en faveur de son frère qui était en mauvaise posture. Quant à son complice et frère, il s’est fondu dans la nature.  


Touba : Un père égorge ses deux enfants alors qu’ils dormaient  

 

Bara Touré avait égorgé ses deux enfants Serigne Mbacké Touré (4 ans) et Mame Daouda Touré (2 ans), en pleine nuit dans leur domicile à Touba au mois de septembre 2020.  Deux jours après le meurtre des enfants, Bara Touré avait tenté de se suicider après avoir été convoqué par les enquêteurs. Il était interné à l’hôpital pendant plusieurs jours. C’est une enquête minutieuse qui a permis de mettre la main sur le sieur Touré. Il a été perdu par les résultats des analyses des indices effectués par un laboratoire qui se trouve à Bordeaux, en France. En effet, au lendemain du drame, la division des investigation criminelle (DIC) et les experts de la police scientifique et technique avaient effectué des prélèvements buccaux sur les personnes suspectes, relevé des empreintes digitales et mis sous scellé l’arme du crime. Il a été cueilli au domicile d’un de ses amis, sur la route de Darou-Rahmane. 


Almadies : Un colonel des Douanes tue sa fille de 6 ans en cognant sa tête sur le lavabo 

 

Le colonel des Douanes Mouhamadou Sall avait tué sa fille âgée de 6 ans dans la nuit du 23 au 24 août 2020. Ce jour, il a trouvé sa fille en train de se brosser les dents quand il a décidé de la corriger. Il a fracassé la tête de la fille contre le lavabo de la salle de bain. Un des débris a tranché la gorge de la fille. Il a été inculpé pour l’assassinat de sa fille, le Colonel des Douanes, chef de section au Môle 2 du Port autonome de Dakar, est interné à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye suite à son acte.  

Lors de son audition, le Colonel Sall avait déclaré aux enquêteurs qu’il voulait « faire sortir le liquide blanc qu’un esprit maléfique avait mis dans la gorge de sa fille ». 

 

Tivaouane : Cheikh Fall tue son épouse et son enfant et se pend sur la terrasse 

 

Le 23 août 2020, dans la sainte ville de Tivaouane, un homme répondant au nom de Cheikh Fall âgé de 30 ans environ, aurait tué sa femme Penda Bâ et sa fille de moins de 2 ans avant de se donner la mort par pendaison sur sa terrasse. Les causes de leur mort restent jusqu’à présent inconnues.

 

En cette période de l’année 2020, la diaspora sénégalaise a été aussi touchée par le meurtre de certains sénégalais. Le fait le plus marquant est l’incendie de Denver qui a emporté cinq (5) membres d’une famille sénégalaise. 

 

L’incendie criminel a causé la mort de cinq sénégalais tous issus d’une même famille, le 05 août 2020. La police de Denver a ouvert une enquête pour homicide après que les pompiers ont découvert les corps de deux enfants et de trois adultes dans une maison de Green Valley Ranch qui a brûlé pendant la nuit. 

 

Lors d’une conférence de presse nationale, le chef de la division des enquêtes du département de police de Denver, Joe Montoya a déclaré que les enquêteurs ont des preuves que l’incendie au 5312 N. Truckee St. a été intentionnellement allumé. La police disposait de photos non exploitables des trois suspects qui portaient des masques et des cagoules. Les dépouilles ont été rapatriées à Dakar puis inhumées au cimetière de Bakhiya à Yoff.

Mercredi 30 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :