REPORTAGE À TOUBA / Meurtres récurrents à Madyana - Populations et chefs religieux refusent la stigmatisation et avertissent...

Que Madyana soit considéré comme le foyer à agressions par excellence gêne considérablement les populations et les chefs religieux de la localité. Un tour dans les alentours du marché de la localité a permis de découvrir la colère des habitants d'entendre dire que leur localité est une niche de malfrats et d’assassins. Interrogés, les commerçants de Mbaar-ya confient que les bandits habitent ailleurs. Une déclaration renforcée par le Chef de village et petit fils de Serigne Souhaïbou Mbacké dont la parole est portée par Sokhna Mame Say Mbacké, fille de Serigne Cheikh Say Mbacké Souhaïbou. Pour Serigne Abô Mbacké, "Madyana est laissée en rade dans tous les secteurs. Il donnera comme preuve l'absence d'un poste de police, les misères endurées en période d'hivernage à cause des inondations, l'absence de médicaments au niveau du seul poste de santé de l'agglomération etc..." Reportage !


Jeudi 16 Juillet 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :