Procès de la série pornographique "Cirque noir" : L'objectif était de faire un film très polémique pour que leurs chaînes YouTube soient plus visitées et fassent donc de l'argent.

Les auteurs de la série "cirque noir" ont été attraits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar ce vendredi 27 août 2021. Il s’agit d'Adama Ndiaye alias OG, Mouhamed Housseiny alias Wizzy Kana, Christine Mendy, Abdou Salam Diop, Abdou Aziz Sarr et Gnagna Ba. Ils sont tous poursuivis pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et outrage public à la pudeur.


Procès de la série pornographique "Cirque noir" : L'objectif était de faire un film très polémique pour que leurs chaînes YouTube soient plus visitées et fassent donc de l'argent.
L'affaire qui a tant défrayé la chronique ces derniers jours, à été inscrite au rôle du Tribunal des flagrants délits du tribunal de Dakar ce vendredi 27 août. 
Il ressort des débats d'audience que les prévenus ont reconnu les faits à l'unanimité. Cependant, ils déclarent que l'objectif est de faire un film très polémique pour que leur chaîne YouTube soit plus visitée afin qu'ils puissent engranger de l'argent. Il fallait créer une polémique sur les images et les textes. 

Devant la barre, le prévenu Adama Ndiaye alias OG, youtubeur-monnayeur, né en 1991, a avoué devant la barre qu’ils ont tourné des scènes obscènes et reconnaît avoir commis des erreurs. C’est pour cela qu’il a supprimé les images dès que le youtubeur nommé Adamo avait annoncé dans son compte Instagram qu’il détenait la bande-annonce qu’il avait publiée dans sa chaîne YouTube. Cette bande-annonce a généré 200 000 vues. Le parquet lui rappelle que "sur l'une des images, Christine était nue. Et dans une autre, elle était en sous-vêtement".

Quant au prévenu Mohamed, le surnommé Weuz lui fait savoir qu’il est impliqué dans l’affaire pour donner de la notoriété à sa chaîne YouTube. « Il m'a proposé de faire une bande-annonce qu'on avait postée le soir. C'est en ce moment qu'on a commencé à nous appeler pour nous signifier que les images étaient obscènes. On a vu sur Instagram que la vidéo circulait. C'est sur la chaîne de Adamo que bon nombre l'ont regardée puisque nous l'avons supprimé. Il ajoute également qu’il est également musicien dans le film et qu’il jouait à la guitare et Christine qui était en string était assise sur lui.

Pour Christine Mendy, elle souligne que c’est OG qui l'a appelée et lui a demandé d'être l'actrice principale. C’est après avoir joué la scène que la polémique a commencé. « À propos de la scène que j'ai jouée avec Weuz, il m'avait promis d'être l’actrice principale dans une autre série si le cirque noir avait eu un effet boomerang et aussi de partager les revenus. Il m'a proposé de lui jouer le rôle d'une fille de mœurs légères, » fait-elle savoir. 

Selon Abdou Salam Diop, devant la barre, c'est son ami Adama Ndiaye qui l'a appelé et informé du film qu'il avait écrit. « Dans la série, moi et Yacine étions en train de nous embrasser ».

Le prévenu Abdou Aziz Sakho, lui dira que c'est Mohamed et Adama Ndiaye alias OG qui lui ont proposé de participer à ce tournage. Dans les images, il s'embrassait avec Gnagna. Il se justifie en disant que c'est une simulation.

La prévenue Gnagna, étudiante en licence 1 à l'Uvs, dans une des séquences remontait les bretelles à sa mère qui vendait de la drogue. Elle fait également savoir que c'est Lamsar qui la draguait dans le film.

Le représentant du ministère public, dans son réquisitoire, a mentionné que l’acte est matériellement grave. "Il a souligné que ce film serait destiné au public. Ce qui est inacceptable dans un pays composé de croyants et de 90 % de musulmans. Il précise que les producteurs de la série ont voulu choquer", a précisé le procureur. Sur ce, il requiert une peine d'emprisonnement de 2 ans ferme contre Adama Ndiaye et les autres prévenus à une peine de 2 ans dont un an ferme pour complicité. Quant à la défense, elle plaide pour la relaxe des prévenus. 

L'affaire a été mise en délibéré jusqu'au 3 septembre prochain.
Samedi 28 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :