Procès Khalifa Sall : Le procureur attaque les "faux justificatifs"


Procès Khalifa Sall : Le procureur attaque les "faux justificatifs"
Point par point, sans effets de manche, le procureur de la République s'est employé à démolir la défense de Khalifa Sall, qu'il accuse d'avoir "soustrait des ressources aux moyens de fausses pièces". Le magistrat parle de "partager le gâteau", entre l'édile, son directeur administratif et financier et ses autres collaborateurs. > > Parlant de l'historique de l'affaire de la caisse d'avance, le magistrat dira : "À la base, il y a un rapport de l'IGE (Inspection générale d'État), qui m'a été transmis en février 2017". Le "soit transmis" du procureur n'avait pas laissé indifférent la Division des investigations criminelles (DIC), qui a "bien fait son travail", selon le procureur Guèye. > Dans son réquisitoire, Serigne Bassirou s'est fait passer pour le représentant du "sénégalais lambda" qui, dit-il "n'a pas participé au partage du gâteau". Le ministère public a reproché au Maire de Dakar et Cie d'avoir "sciemment détourné des deniers publics sur la base de fausses pièces". Le maître des poursuites estimant que les mis en cause étaient pris au piège de leurs propres "manoeuvres frauduleuses", notamment avec les fausses factures du GIE Keur Tabaraa. > > Le procureur de la République a requis une "condamnation ferme" à laquelle le premier magistrat de la Ville et ses co-prévenus ne "peuvent échapper". "C'est la loi, ce n'est pas moi. Ils se sont sucrés", a accusé le chef du parquet. Pour lui, le juge n'aura pas d'autre choix que d'admettre que les prévenus de l'affaire de la caisse d'avance savaient bien que "l'argent provenait d'un délit en l'espèce, d'où l'infraction de blanchiment de capitaux"...
Vendredi 16 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018