Problématique de la baisse de niveau du système éducatif au Sénégal : Les enseignants et éducateurs de la République posent le débat.


Profitant de cette date symbolique du 5 Octobre où est célébrée la journée internationale de l'enseignant, la fédération des enseignants et éducateurs de la République  (FEER) a initié un panel dans lequel seront abordées les questions relatives à la "Problématique de la baisse de niveau dans le système éducatif du Sénégal."

Cette plateforme qui a été lancée le 28 Octobre 2017, a pour objectif la préservation de cet outil de travail qui est l'école. Donc dans ses différentes missions, en tant que force de propositions, la fédération des enenseignants et éducateurs de la République organise cette journée pour répondre aux exigences d'un bon système éducatif. 

Concevant ainsi, que le développement économique et social passera de manière évidente par un système éducatif de qualité, la FEER, après avoir fait le constat sur les résultas au Baccalauréat jugés faibles, a décidé de diagnostiquer, de parler et de sortir des pistes de propositions.

Pour le coordonnateur de la FEER, "les responsabilités sont certes partagées, mais il faut que les syndicats, l'État et tous les acteurs de l'éducation aillent vers un dialogue franc, fécond et constructif". C'est pourquoi d'ailleurs, que ce panel a vu la présence de représentants du Haut conseil du dialogue social, de celui du ministère de l'éducation  dirigé par Mamadou Talla, mais aussi la participation de l'ancien ministre de l'éducation, Kalidou Diallo, conférencier du jour, choisi par la féderation pour parler de ce " qui est à l'origine de cette baisse de performance dans l'éducation, mais aussi des voies et moyens pour sortir de ces difficultés dans le secteur". Selon l'ancien ministre, "L'État fait beaucoup d'efforts, mais généralement ce qui est à l'origine de ce manque de qualité peut être lié à l'environnement systèmique, scolaire, la question des programmes et des enseignants etc..." Donc des études doivent être faites de manière consensuelle et qui incluent la participation de tous les acteurs de l'éducation.

Pour rappel, le parrain de cette conférence sur "la problématique de la baisse de niveau dans le système éducatif du Sénégal" est le maire de Kédougou, M. Hadj Cissé qui a aussi fait entendre, en tant qu’autorité dans la commune de Kédougou, sa contribution pour une éducation de qualité.
Samedi 5 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :