Prévention et Gestion des Inondations : le Sénégal va réceptionner un radar de pluie d'ici 4 mois.


Le directeur de la Prévention et de la Gestion des inondations (DPGI), Madické Cissé, a effectué ce mardi 13 Février, une visite de chantier sur le site qui va abriter le Radar qui constitue un système d'alerte précoce pour mieux prévenir et anticiper sur les risques et les dégâts causés par les inondations. Lors de la visite, le coordonnateur du projet de gestion intégrée des inondations du Sénégal, Madické Cissé, a constaté de visu l'état d’avancement des travaux du radar qui fait à peu près 500 à 600 kg avec une antenne d’un peu moins de 2 mètres de diamètre et qui permet de couvrir toute la zone de Dakar et de ses alentours pour pouvoir faire des mesures précises et la prévention des inondations. "L'objet de la visite d'aujourd'hui, c'est de faire un point sur l'avancement du projet et de la mise en place d'un radar au profit de l'ANACIM financé par l'AFD et le fonds vert climat dans le cadre de la lutte contre les inondations", a-t-il déclaré, poursuivant que la connaissance du risque est un moyen important. "Ce qui fait que l'AFD par le canal du fonds vert climat a doté l’État du Sénégal d'un radar à bande C qui va permettre de surveiller le grand Dakar sur les intensités et des pluies qui pourront s'abattre dans le grand Dakar, c'est à dire Dakar, toute sa région et une partie de la région de Thiès, c'est à dire de Joal jusqu'à Tivaouane" explique Mady Cissé, dg du DPGI, indiquant que ce projet qui tourne autour de 2 milliards 100 millions concerne l'Anacim et la DGPRE pour le suivi des nappes, de l'environnement et des précipitations. Ainsi, il annonce que "La durée c'est 18 mois. Donc, aujourd'hui dans quatre (4) mois on va venir pour la réception du radar. Vous avez déjà vu les équipes qui sont déjà sur place depuis une semaine", a dit Mady Cissé, coordonnateur du projet de gestion intégrée des inondations du Sénégal.

Ce dernier a terminé sa visite au lycée Jaxaay pour prendre connaissance de l'état des travaux de la bâche de pompage d'eau de la nappe financée à hauteur de 150 millions de francs CFA. "C'est une épine qu'on est en train d'enlever du talon du lycée parce qu'avant les travaux il faut le reconnaître, les enseignements/apprentissage étaient sérieusement Impactés", a relaté Tamsir Sylla proviseur du lycée Jaxaay qui poursuit que non seulement les cours se déroulent normalement, mais l'ouvrage est venu doper les enseignants.
Mardi 13 Février 2024
Dakaractu




Dans la même rubrique :