Prétextant lui avoir trouvé un emploi : le taximan Khadim Diop « séquestre » A. Dieng (17 ans) et abuse d’elle jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte

Le nommé Khadim Diop âgé de 38 ans et natif de Touba, a été attrait à la barre du Tribunal d'Instance ce vendredi 23 octobre 2021 pour répondre des faits de détournement de mineure au préjudice de A. Dieng âgée de 17 ans. Pour ce motif, il risque 6 mois d'emprisonnement ferme si le juge suit le réquisitoire du procureur. Il sera édifié sur son sort le 25 octobre prochain d'après l'envoyé spécial de Dakaractu.


Prétextant lui avoir trouvé un emploi : le taximan Khadim Diop « séquestre » A. Dieng (17 ans) et abuse d’elle jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte
 En effet, il ressort clairement des débats d'audience que la partie civile A. Dieng est entrée en contact avec le prévenu par l'intermédiaire d’un de ses amis qui lui a donné le numéro de ce dernier. Contacté par la plaignante afin de trouver un boulot dans la capitale sénégalaise, Khadim Diop l’a convaincue de venir à Dakar pour travailler, car des places sont disponibles avant de  promettre de la mettre en rapport avec un de ses amis qui se trouve à Liberté 6. Convaincue par le Sieur Diop, la plaignante a plié bagages pour venir à Dakar. Une fois arrivée, il lui a fait savoir que finalement la place qu'on lui avait réservée a été prise. Par la suite, il lui a proposé de venir loger dans sa chambre pour une semaine, le temps qu’elle puisse trouver du travail vu que la fille n'avait pas de parents dans la capitale. Désespérée, elle a accepté la proposition du prévenu tout en ignorant ce que ce dernier lui avait réservé. La fille est restée chez lui pendant 15 jours. Et pendant tout ce temps, il couchait avec la mineure. Quand elle a eu son travail, le mis en cause ne lâchera pas la fille. La preuve, il l'obligeait à descendre tous les 15 jours pour venir chez lui, jusqu'à ce qu'elle prenne une grossesse. Arrêté, il a été déféré au parquet puis placé sous mandat de dépôt à la prison de Rebeuss.
 
Attrait à la barre du Tribunal d’Instance ce vendredi 23 octobre, le prévenu a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés. Le  taximan explique : "le 06 août, A. Dieng m'a appelé pour me dire qu'elle va venir à Dakar. Une fois arrivée, elle m'a dit qu'elle était fatiguée et qu'elle ne pouvait pas travailler le même jour. Je l'ai hébergée dans ma chambre pendant une semaine, mais je dormais dans mon taxi. Un jour, en rentrant de mon travail, je suis entré dans les toilettes pour prendre mon bain et je me suis couché. Par la suite, elle m'a réveillé toute nue. Je lui ai demandé son âge et elle m'a dit qu'elle est née en 2001, c'est par la suite que je l'ai attouché et j'ai vu qu'elle n'était pas vierge. Elle m'a obligé à coucher avec elle", se dédouane-t-il.
 
« Avant de quitter Touba, est-ce que vous avez parlé avec ses parents ou bien même sa mère, » lui demandera le juge. « Je reconnais n'avoir pas contacté sa maman », répond-t-il.
 
À son tour, la plaignante a fait savoir que le prévenu a abusé d’elle le premier jour de son arrivée à Dakar. « Quand je lui ai parlé de ma grossesse, il m'a suggéré de rien dire à personne avant de me demander de prendre des comprimés pour avorter. Ce que j'ai refusé. Il m'a menacé en me disant que si j’en parle à quelqu’un, il allait appeler ma mère pour lui dire que j'avais une mauvaise fréquentation », a-t-elle précisé.
 
Lors des débats d’audience, le parquet n’a pas été tendre avec le prévenu. « Vous êtes des prédateurs. Vous êtes comme des pêcheurs. Vous avez tendu un piège à la fille ». Sur ces entrefaites, il lui demande le nombre de fois qu’il a entretenu des rapports sexuels avec la fille. Le mis en cause déclare qu’il ignore le nombre exact.
 
Témoin dans cette affaire, la patronne de la fille a déclaré avoir connu le prévenu Khadim Diop par le biais d'un certain Bira. " Le prévenu s'est présenté comme étant le grand frère de la fille. 
Pour l'avocat de la partie civile, la matérialité des faits ne fait l’ombre d'aucun doute. Le prévenu a abusé de la naïveté de la jeune fille jusqu'à ce que grossesse s’ensuive. Et pour l'imputabilité des faits, le conseiller de la partie civile précise que le prévenu a reconnu avoir entretenu avec la jeune fille des rapports sexuels. Sur ce, il demande au juge de recevoir la constitution de la partie civile de la jeune fille afin de lui allouer une somme de 2 millions pour préjudice suivi.
 
Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public souligne que la fille a été soustraite de ses parents par le prévenu. D’après le procureur, ces éléments sont suffisants pour établir le délit de détournement de mineure. « Nous avons affaire à un manipulateur qui a manipulé la victime jusqu'à l'amener à Dakar », a-t-il déclaré. Sur ce, il requiert 6 mois d’emprisonnement ferme. La défense a plaidé la relaxe. L’affaire a été mise en délibéré pour le 25 octobre prochain.
 
Samedi 23 Octobre 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :