Présidence de la CAF : conséquences de la suspension d'Ahamd Ahmad, Constant Omari continue l'intérim (document)


Les choses s'accélèrent dans le dossier Ahmad Ahmad, après l'annonce de sa suspension par la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la FIFA, de toute activité relative au football (administrative, sportive et autre) aux niveaux national et international pour une durée de cinq ans en plus d’une amende s’élevant à CHF 200 000. C'est au tour de la confédération Africaine de football (CAF) de prendre des décisions en conséquence.

C'est ainsi qu'il a été notifié à l'opinion publique que suite à ces sanctions qui pèsent sur le Malgache, l'intérim de la présidence de la CAF qui était jusque-là assuré par Constant Selemani Omari sera prolongé. " La CAF et le président de la CAF prennent acte de cet acte qui met Ahmad Ahmad en position de ne plus exercer ses responsabilités... En application de ses statuts, la CAF annonce que l'intérim actuel de M. Constant Selemani Omari comme président de la CAF est de fait prolongé",  précise le communiqué.

Ahmad Ahmad est de facto écarté de toutes activités liées au fonctionnement de la CAF. Le Malgache élu en 2017, connaît une fin de règne en chute libre. Désormais hors de course pour briguer un second mandat, la course est plus que jamais ouverte pour les autres candidats déclarés. 
Lundi 23 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :