Pr Moussa Seydi : « Nous avons géré des maladies beaucoup plus graves que l’infection à coronavirus »


Au service des Maladies infectieuses, un des quatre sites de mise en quarantaine situé dans l’enceinte du Centre hospitalier de Fann, le personnel s’est montré confiant. Et le chef du service des Maladies infectieuses, le Pr Moussa Seydi a relevé que son équipe et lui sont rassurés. 
 
‘’On n’est pas inquiet. Mon personnel a toujours pris en charge des cas sans que personne ne le sache, des maladies beaucoup plus graves que l’infection à coronavirus. Rien que l’année passée, un cas de maladie de la ‘’fièvre du Rift’’ et un cas de Crimée-Congo’’ qui sont beaucoup plus graves, personne n’en a entendu parlé’’, a déclaré le Pr Seydi, lundi dernier au Palais de la République, face au président Macky Sall. 
 
Il s’agit donc, d’une zoonose virale africaine, affectant principalement les animaux domestiques ruminants et pouvant se transmettre aux humains, se manifestant comme une fièvre, souvent hémorragique chez l'animal et parfois (1 à 3 % des cas, chez l'homme). Quant à la fièvre hémorragique de Crimée-Congo citée par le Pr Seydi, c’est une maladie courante transmise par les tiques. Laquelle provoque des flambées de fièvre hémorragique virale sévère, avec un taux de létalité de 10 à 40%.    
 
Mardi 3 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :