Pr Abdoulaye Bathily : « Je ne pensais pas qu'un régime né de ce processus puisse arriver à une telle négligence »


La non application des conclusions issues des Assises nationales continue de susciter un sentiment d'indignation chez beaucoup de sénégalais, notamment auprès des acteurs politiques et certains intellectuels. 

Ainsi, le panel organisé hier dans le cadre de la célébration du centenaire du Pr Amadou Makhtar Mbow aura servi au Professeur Abdoulaye Bathily de s'émouvoir de la non application de la Charte de bonne gouvernance issue des Assises Nationales. 

L'ancien secrétaire général de la Ligue Démocratique n'a pas caché ses inquiétudes par rapport aux conséquences qui pourraient découler de cette situation. Pour lui, il y a un risque réel d'engager le pays vers l'inconnu et le chaos.

« Nous allons vers des élections qui risquent encore d'être contentieuses alors que toutes ces questions ont été réglées par les Assises Nationales. Il s'agit en effet d'un processus qui a insufflé toutes les dynamiques politiques et sociales jusque dans les coins les plus reculés, au-delà même des partis politiques. Et le produit qui en a résulté en qualité n'a jamais été produit par les formations politiques », a déploré le Pr Bathily dans le journal l'As.

« Je ne pouvais pas penser qu'un régime né de ce processus puisse arriver à une telle négligence. On n’a toujours pas vu un seul élément des Assises Nationales qui a été appliqué fondamentalement. Malheureusement, on dit que les Assises ne sont ni la Bible ni le Coran. Ceux qui le disent semblent oublier que la Bible et le Coran sont des révélations, alors que le produit des Assises Nationales est à hauteur d'un consensus national des êtres de chair et de sang qui ont mis leurs espoirs dans ce processus, espérant en retour l'application des résultats pour éviter à notre pays les tourments et les errements du passé », déplore l'ancien ministre de l'environnement.  

Il poursuit en estimant avec regret que les évènements de mars dernier ont fait revenir le pays à la case départ...
Lundi 17 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :