Porosité des frontières et covid-19 : le Préfet de Vélingara réceptionne un bon de carburant destiné aux forces de sécurité et de défense.


 Le préfet du département de Vélingara, Saïd Dia, a reçu une enveloppe de plus de 500 mille francs CFA pour l’achat de carburant dans le cadre de la lutte contre le covid-19. Cette somme est destinée aux forces de sécurité et de défense pour l’accomplissement de leur mission en zone frontalière comme urbaine.
 
Le département de Vélingara présente beaucoup de risques avec ses larges bandes frontalières avec la Gambie et les deux Guinée (Bissau et Conakry). Et d’ailleurs, les 7 cas positifs au covid-19 de la région de Kolda sont entrés par ce département.
 
Amadou Diaby, responsable de l’organisation paysanne Agrisen, conscient de cet acte, avance : « aujourd’hui, nous sommes sérieusement menacés, donc il est important de soutenir la politique du chef de l’État pour la lutte contre cette maladie. Et depuis que nous avons enregistré ces cas positifs au coronavirus dans notre région, nous voulons faire plus. Pour nous, c’est une suite logique en posant cet acte citoyen. Ce carburant va servir aux forces de défense et de sécurité de mieux contrôler nos villes et surtout nos frontières... »
 
Pour le geste fait par le responsable d’Agrisen envers les forces de défense et de sécurité de son département, Saïd Dia   laissera entendre : « les forces de défense méritent le soutien de tous vu la porosité de nos frontières. C’est ce qui justifie le bon de carburant donné qui pourrait sauver la vie de n’importe qui.  Le geste d’Amadou Diaby est louable et mérite d’être copié par tous ceux qui ont les moyens de le faire ».
 
Dans la foulée, M. Diaby estime qu’il répond toujours à l’appel lancé par Moussa Baldé, son ministre de tutelle. Ainsi, il précise « nous avons emblavé 100 ha de riz en contre saison pour la riposte à l’insécurité alimentaire qui pourrait découler du  covid-19 ».
Samedi 4 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :