Plan de guerre de la police contre les rapts d’enfants : Des éléments en civil déployés sur le terrain (commissaire Abdoulaye Diop)


Comme l’a promis le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, qui a rendu visite hier à la famille de feu Serigne Fallou Diop, assassiné à Rufisque, la tolérance zéro est décrétée.  Le commissaire divisionnaire Abdoulaye Diop, directeur de la Sécurité publique, a dévoilé ce mardi le plan de guerre de la police nationale contre les cas d’enlèvements d’enfants.

 « Au niveau des différents commissariats de police, fait-il savoir, il y a les brigades de recherche, les brigades anti-criminalité et des éléments de renseignement qui participent à la lutte contre le phénomène », relève le directeur de la Sécurité publique.

Il informe, en outre, qu’en amont, une task force, regroupant la Dst, la Sécurité publique, la Direction de la police judiciaire, est mise sur pied depuis quelques jours.

« L’autorité supérieure n’a ménagé aucun effort pour mettre à notre disposition un renfort consistant en effectifs et en moyens matériels… On ne parle plus de moyens matériels, ça appartient au passé. Nous avons de nouveaux véhicules de police, des matériels mais aussi du personnel nécessaire pour faire face à ces délinquants et à les neutraliser », se réjouit le directeur.

Dans le même créneau de révélations, il souligne que « beaucoup de véhicules » ont été mis à la disposition de la police pour faire face, non sans mettre l’accent sur l’existence de « passerelles de communication » entre ses services et la population pour prévenir certains faits délictuels.

Ainsi, le directeur de la Sécurité publique, qui rassure que le terrain est régulièrement occupé, détaille : « La présence policière est devenue visible, au niveau de Dakar. Vous pouvez le constatez, au niveau de certains points sensibles, dans les zones criminogènes, un peu partout.  Les hommes qui sont en civil sont beaucoup plus nombreux que les hommes qui sont en tenue ».

Prônant une démarche de proximité, il a lancé un appel à toutes les franges de la population pour ensemble mener le combat à travers une bonne collecte d’informations utiles. 



 
Mardi 20 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :