Phases nationales à Kolda : l’Oncav et l’Iseg en croisade contre l’émigration clandestine et le chômage


Phases nationales à Kolda : l’Oncav et l’Iseg en croisade contre l’émigration clandestine et le chômage
L’Oncav et l’Iseg se sont unis pour lutter contre l’émigration clandestine et le chômage des jeunes. Ce partenariat innovant entre ces deux structures découle de l’engagement à créer des emplois et d’offrir des possibilités.

Mamadou Diop, président du groupe Iseg et de la Fédération des établissements  privés de l’enseignement supérieur au Sénégal (fepes), d’avancer : « Ce partenariat a été mis en place depuis l’année passée pour  installer des mini-boulangeries à gaz  de proximité qui peuvent être partout pour réduire le chômage. Et surtout, pour éradiquer l’émigration clandestine.»

Il  ajoute : « C’est pour cette raison que l’Oncav a reçu de la Délégation rapide pour le financement des femmes et des jeunes (der) la somme de 500 millions pour accompagner notre projet commun.  Nous comptons installer cent mini-boulangeries dans deux Asc des quarante-cinq départements et créer du coup onze emplois directs. »

« L’Institut de science économique de gestion (iseg) a été fortement impliqué. Ainsi, ce sont nos étudiants qui ont fait l’élaboration des projets, la formation, l’encadrement et le suivi. Nous voulons aller vers la modernisation des boulangeries de « tapa lapa »  consommant beaucoup de bois pour réduire la déforestation et avoir une meilleure qualité de pain du point de vu hygiénique », souligne-t-il, en outre.

Avec ce programme mis en place entre ces deux structures au grand bénéfice des jeunes voulant se tourner vers l’entreprenariat afin de réduire l’émigration clandestine et le chômage, Kolda, zone de départ de migrants, peut redevenir un eldorado de sédentarisation des jeunes.
Jeudi 6 Septembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :