Pèlerinage à la Mecque : L’IGE met à nu les graves insuffisances du contrat de transport aérien signé en 2016.


Dans la section des contrats empreints d’irrégularités, l’IGE s’est penchée de plus près sur le contrat de transport aérien des pèlerins à la Mecque, lors de l’édition 2016. D’après les vérifications faites, le bail en question a été conclu par le ministère du tourisme et des transports aériens, pour le compte de la DGP. La Compagnie F.N qui avait gagné le marché, était à l’époque, en concurrence avec deux autres transporteurs, renseigne l’IGE.

L’on apprend en parcourant le document que les résultats de l’évaluation technique laissent clairement apparaître l’absence d’information sur l’âge des avions proposés par F.N. Il s’y ajoute que les données concernant les certificats de navigabilité des avions n’avaient pas été non plus fournies.

De graves insuffisances qui ont attiré l’attention des inspecteurs qui n’ont pas manqué de jeter un œil sur l’offre financière formulée par F.N. L’IGE se basant sur les clauses du contrat, remet en cause la pertinence même de l’offre proposé par F.N.  

Au moment des faits, le rapport 2017 de l’IGE dévoile que F.N devait assurer le transport aux lieux saints de l’Islam, de 6.000 pèlerins (3.000 pèlerins encadrés par la DGP et 3.000 autres gérés par des opérateurs privés.)
Mardi 14 Juillet 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :