Pandore Papers : Pep Guardiola et Angel Di Maria épinglés.


Après le fameux scandale suscité par les "Panama Papers", voilà qu'une enquête menée par un consortium international de journalistes d'investigation (ICIJ) vient encore secouer le monde. Après les responsables politiques, stars de la musique, le tintamarre autour de l'affaire des "Pendora Pepers" s'invite aussi dans le milieu du sport, épinglant de grands noms dans le monde du football.

Dans cette enquête menée par 600 journalistes dans 177 pays différents, l'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola et l'allier gauche du Paris Saint-Germain sont cités dans cette affaire d'évasion fiscale.

Pour l'espagnol, les faits remontent à sa carrière de joueur lors de son passage au Qatar. Avant d'embrasser le costume de coach, Guardiola s'est offert une retraite sportive dorée du côté de Al Ahli entre 2003 et 2005. Ainsi, selon le journal espagnol El Pais qui a mené l'enquête, Pep aurait passé plusieurs années pour déclarer les salaires monstrueux qu'il percevait durant cette période. Et, l'ancien milieu de terrain aurait été titulaire d'un compte courant à la banque privée d'Andorre (BAP) via une société au Panama, pour y déposer de l'argent. Ce dernier a profité d'une amnistie fiscale autorisée par le gouvernement de Mariano le Roy pour régler les 500 000 euros qu'il devait au trésor.

L'Argentin sous contrat avec le club de la capitale française est aussi visé par les révélations. L'enquête révèle que le Parisien a fait appel à des services d'une entreprise Panaméenne, Sunpex Corpration Inc, créé avant son arrivée au réal Madrid en 2014, pour exploiter ses droits à l'image sans le déclarer. L'Argentin aurait marqué l'existence de plus huit millions d'euros entre 2013 et 2017 via cette société-écran, avant de les déposer sur un compte en Suisse.
Mardi 5 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :