Ousmane Chimère Diouf, président UMS : « Nous sommes en retard par rapport à la construction d'infrastructures judiciaires… »


Ce qui semble poser un problème dans le travail des magistrats, c’est le manque d'infrastructures qui freine le développement. C'est le président de l’Union des magistrats sénégalais, Ousmane Chimère Diouf, qui l'a dit aujourd'hui, au cours d’une conférence de presse au Tribunal.

Selon lui, le niveau des infrastructures ne correspond pas du tout à la croissance démographique du pays. « Nous sommes en retard par rapport à la construction d'infrastructures judiciaires. Le lieu qui abrite la Cour suprême est un ancien Musée dynamique », a dit le nouveau président de l’UMS.

Avant de poursuivre : « Il n'y a pas d'infrastructure construite pour abriter la Cour suprême. Le Conseil constitutionnel, n’en parlons pas ».   
Jeudi 16 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :