OMISSION DE LA QUESTION DE LA 3eme CANDIDATURE DANS SON TRADITIONNEL DISCOURS : Macky Sall, Maître du suspense

Presque 4 ans après avoir annoncé qu’il ne briguerait pas de troisième mandat pour ensuite verser dans le clair-obscur avec son ‘’ni oui ni non’’, Macky Sall n’a toujours pas déclaré sa candidature pour la présidentielle de février 2024. Et si l’actuel chef de l’État n’avait pas encore abattu toutes ses cartes ?


Ceux qui s’attendaient à ce que le Président de la République se prononçât sur sa candidature à la présidentielle de 2024 doivent repasser. Et pour cause, le chef de l’État a encore préféré reporter sa décision. En excellent joueur de poker, le patron de la coalition Benno Bokk Yaakaar est passé maître dans l’art de dissimuler son jeu. Ainsi en dépit de la forte pression exercée sur lui par l’opposition et la société civile, il semble prendre toutes les précautions avant de lâcher le morceau.  Souhaite-il s’octroyer une bouffée d’oxygène pour mieux brouiller les pistes à 14 mois de la prochaine élection présidentielle ? Tout porte à le croire même si le pari est risqué. Pas étonnant donc qu’il se trouve de plus en plus de Sénégalais qui pensent que Macky Sall est dans une logique de déclarer sa candidature en vue de briguer un troisième mandat.

D’autres par contre estiment qu’il est toujours en phase de repérage. ‘’ Il jette des hameçons à l’eau et attend de voir si ça mord. Après l’épisode Aminata Touré, il veut voir encore qui essaiera de se positionner chez ses plus proches collaborateurs’’, croient-on savoir.
‘’Nul ne doit pas s’imaginer plus grand ou plus fort que cette nation…’’
Il n’empêche qu’en décidant d’occulter la question de sa candidature dans son discours traditionnel à la nation, le président Sall  continue de brouiller les pistes. Ajoutant ainsi à la confusion et à la tension ambiantes qui prévaut dans ce pays depuis les dernières Législatives. Même si dans son speech, il semble ouvrir une fenêtre à l’apaisement et à la discussion. ‘’ …Notre rang qui nous vaut le respect et la confiance de l’Afrique et du monde, nous le devons surtout à notre héritage commun de nation libre, unie dans sa diversité paisible et stable dans un monde constamment percuté par la violence et l’antagonisme, jusqu’à nos frontières. Chacun de nous est le légataire de cet héritage’’, a rappelé le chef de l’Etat. Avant de poursuivre sur un ton conciliant :’’ En conséquence, nous avons la responsabilité individuelle et collective de surmonter nos différences afin de cultiver notre vivre ensemble et le préserver des périls qui font le malheur des peuples ‘’. Et de terminer sur un ton ferme : ‘’Nul ne doit s’imaginer plus grand ou plus fort que cette nation qui nous abrite tous. Nous sommes parce que le Sénégal est.’’

Samedi 31 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :