Nouveaux alliés : Idrissa Seck 5 eme Président, le pari de Macky Sall


Nouveaux alliés : Idrissa Seck 5 eme Président, le pari de Macky Sall

 

L’idée que Idrissa Seck succède à Macky Sall fait son petit bout de chemin…Cela après que ce week-end la presse a fait de ses choux gras les révélations du leader de Rewmi sur ses négociations avec le pouvoir. Et selon Confidentiel la Lettre Quotidienne en réalité, « c’est depuis au moins le mois de décembre 2019, que Macky Sall parle régulièrement avec Idrissa Seck et a confié à ce dernier que faute de se présenter pour un troisième mandat, faute d’avoir un homme de son camp capable d’aller à la bataille de 2024, il n’hésiterait pas à faire un choix de soutenir ouvertement, Idrissa Seck pour lui succéder en 2024 ». Une affirmation, selon la même source, et contrairement aux apparences, qui serait fortement envisagée par Macky Sall.
En effet, renseigne la publication quotidienne, depuis 2012 Macky Sall est convaincu que Seck « est le meilleur après lui. Et exit, Ousmane Tanor Dieng, rappelé à Dieu et qui aurait atteint la limite d’âge, Moustapha Niasse déjà à la retraite politique, Sall croit dur comme fer, qu’il n’y a pas de profils dans son camp capable de partir à la bataille électorale en 2024 ».
Pour celui qui avait toujours rêvé d'être Président de la République du Sénégal, il n’en fallait pas plus pour l'intéresser. Idrissa Seck à qui Macky Sall en plus conseillera de refaire la paix avec les Tidianes, électorat quasi majoritaire au Sénégal ce qui fait que les deux hommes ont donc retrouvé leur complicité.
Enfin, révèle CLQ pour finir, la défenestration des ministres ambitieux dans le camp présidentiel est le début d’un vaste programme de conservation du pouvoir par Sall. « En effet, les deux partis Rewmi et APR seront jumelés dans quelques années et un grand parti présidentiel va en naître avec l’arrivée d’Abdoulaye Baldé et des anciens compagnons de Wade. L’idée même serait d’avaler une partie du Ps et de l’AFP pour qu’électoralement Macky Sall et Idrissa Seck puissent avoir la main sur le pays », lit-on dans le journal.
 
 
Lundi 16 Novembre 2020
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :