Nouveau terrain d’entrainement : Malgré les nombreux incidents qui ont émaillé le projet, le Jaraaf a « inauguré » son complexe.


L’ASC Jaraaf de Dakar s’est entrainé ce vendredi matin, sur sa nouvelle pelouse synthétique implantée au niveau de leur nouveau centre d’entrainement sis à Dakar Amitié, derrière l’hôpital Gaspard Camara. Sans une quelconque cérémonie et autres formes de solennité, l’équipe médinoise a foulé pour la toute premiere fois, le gazon artificiel de ce terrain qui fait encore l’objet d’un litige foncier.

En effet, au moment où le président du Jaraaf, Cheikh Seck et ses joueurs prenaient possession du site sur lequel les travaux se poursuivent (Centre d’hébergement et locaux administratifs du club), une partie des populations d’Amitié 2, crient au scandale foncier. Prétextant que le Jaraaf ne disposait non seulement pas de la légitimé encore moins de la légalité pour avoir des prétentions et construire sur ce titre foncier reporté au livre foncier de Grand Dakar (N.10.887/GR.)

Ce terrain de 7.228 m2 fait l’objet de convoitises entre riverains et dirigeants du club qui, sur la base de documents administratifs et d’une convention signée avec la mairie de Fann-Point-E-Amitié et le président de l’ASC Amitié 2, avaient lancé les travaux de ce complexe sportif estimé à plus de 700 millions FCFA.

D’ailleurs, à la suite de ces dissensions, le sous-préfet de Dakar, Djiby Diallo avait demandé le 9 février 2021, à ce que les travaux soient provisoirement arrêtés le temps de diligenter une enquête sur ce litige foncier. Depuis lors, il semblerait que ladite mesure n’ait pas été suivie puisque les travaux ont bel et bien continué aboutissant à cette premiere séance d‘entraînement des pensionnaires du club. Reste à savoir pourquoi ?

Autrement dit, s’il y a eu une médiation et ou une forme de régularisation, comment est-ce que la « bombe » a été désamorcée par les autorités compétentes ? Nous y reviendrons à la faveur des informations qui seront glanées au niveau des parties prenantes…



Vendredi 25 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :