Mondial U17 : La fédération Sénégalaise de football demande la disqualification de la France !

Après l’élimination du Sénégal en huitièmes de finale de la coupe du monde des moins de 17 ans, ce mercredi, face à la France (0-0, tab 5-3), la Fédération sénégalaise de football a décidé de saisir la FIFA.


Après l’élimination du Sénégal en huitièmes de finale de la coupe du monde des moins de 17 ans, ce mercredi, face à la France (0-0, tab 5-3), la Fédération sénégalaise de football a décidé de saisir la FIFA. Il s’agit précisément d’une lettre de dénonciation concernant l’inéligibilité d’un joueur français, Yanis Ali Issoufou Abdoulkhadre. 
 
Ce dernier a déjà joué avec la sélection nationale U17 du Niger avant d’être convoqué par la sélection française pour les besoins du mondial U17. En quelques mois, le jeune Issoufou a donc joué pour les deux pays. Il avait disputé avec le Niger, le tournoi UFOA qui qualifie à la CAN U17, cette même CAN est qualificative au Mondial U17. Et, il semblerait que la procédure administrative prévue (demande de changement de nationalité adressée à la FIFA), n’a pas été respectée par la Fédération française. 
 
D’où la saisine de la FIFA par la FSF qui l’a confirmé par un communiqué. Ce mercredi contre le Sénégal, la France ayant été informé en interne, de cette situation gravissime, a préféré laisser sur le banc, Yanis Issoufou. Cependant, Issoufou a déjà pris part aux trois premiers matches des bleuets, lors de la phase de groupes. Le coup est déjà parti. La FIFA va t-elle revenir sur les rencontres déjà jouées et disqualifier la France ? Quid du Burkina Faso ? Les burkinabé (éliminés en phase de poules) avaient été battus (3-0) par la France lors de la première journée du groupe E. 
 
 
 Voici in extenso, l’intégralité du communiqué de la Fédération sénégalaise de football…
 
 « Dans la composition de l'équipe nationale U-17 France, figure le nom du joueur Yanis Ali Issoufou Abdoulkhadre. Lors du dernier tournoi de la zone UFOA B qui est une compétition officielle qualificative à la CAN U-17 "Algerie 2023" et elle-même qualificative à la Coupe du Monde "Indonésie 2023" le même joueur avait été aligné pour jouer pour l'équipe nationale du Niger comme attestent les feuilles de match jointes. » 
 
 « Vous conviendrez donc avec nous que ce joueur a joué deux tournois officiels (CAF et FIFA) de la même catégorie et de la même compétition FIFA (U-17) avec deux nationalités différentes (nigérienne et français). Or, l'article 8, b des Statuts et transfert des joueurs stipule clairement qu"il n'est pas autorisé à jouer pour sa nouvelle association dans toute compétition à laquelle il a déjà participé pour son ancienne association". Le joueur Yanis, ayant joué pour le Niger ne pouvait plus jouer pour la France. »  
 
« Aussi, l'article 24 du Règlement de la Coupe du monde U-17 "Indonésie 2023" fait ressortir que tous les joueurs doivent être éligibles en équipe représentative conformément aux statuts de la FIFA, au Règlement d'application des Statuts de la FIFA et à toute autre règlement de la FIFA applicable. »
 
« Il s'y ajoute, selon le même texte, que les associations membres participantes ne doivent aligner que des joueurs éligibles et qu'en cas de manquement à cette obligation, les dispositions du Code Disciplinaire de la FIFA pertinentes s'appliquent. » 
  
« Nous vous prions ainsi, Monsieur le Directeur, compte tenu de ce qui précède, bien vouloir disqualifier la France de cette compétition de la Coupe du Monde U-17 "Indonésie 2023" pour alignement d'un joueur inéligible. Vous trouverez en annexe de la présente lettre, les pièces justificatives à notre demande. Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Directeur, l'expression de notre profonde considération. »
 
 


Jeudi 23 Novembre 2023
Mouhamadou Moustapha Gaye



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :