Mondial-2022: La Croatie revient de l'enfer et y envoie le Brésil


Les Vatreni remettent ça. La Croatie, après avoir égalisé à trois minutes du terme, a créé un nouvel exploit contre le Brésil, grand favori du Mondial-2022 et éliminé (1-1 a.p. 4-2 t.a.b.) vendredi en quart de finale à l'issue d'une nouvelle séance éprouvante de tirs au but.

Les finalistes en titre, dont désormais huit des neuf derniers matches à quitte ou double sont allés au-delà du temps réglementaire, seront opposés mardi en demi-finale aux Pays-Bas ou à l'Argentine, qui s'affrontent dans la soirée.

Le Brésil peut nourrir de gros regrets car au terme d'un match tactique et très serré, il avait réussi à trouver l'ouverture grâce au 77e but de Neymar, tout heureux d'égaler Pelé à la 105e minute.

Mais alors qu'il n'a plus battu d'adversaire européen en match à élimination directe depuis son sacre de 2002, le quintuple vainqueur de l'épreuve s'est fait rejoindre par des Vatreni increvables. Au bord de l'asphyxie et globalement peu dangereux, ceux-ci ont trouvé l'énergie de pousser une dernière contre-attaque, concrétisée par Petkovic (117).

Lors de la séance fatale, Rodrygo et Marquinhos ont raté leur tentative tandis que les quatre tireurs Croates, qui avaient déjà eu l'occasion de se roder contre le Japon en 1/8, ont fait un carton plein.

Partis au petit trot et sûrement trop confiants, les Brésiliens ont pourtant rapidement compris après un premier frisson causé par un centre de Pasalic (12) que ce ne serait pas la même promenade de santé contre les tacticiens croates que face à la Corée du Sud.

 

- Le mur Livakovic -

 

Patients, calmes et quadrillant parfaitement le milieu de terrain pour bloquer haut les percées adverses, les "Vatreni" ont pris un malin plaisir grâce à leur technique léchée à faire déjouer la Seleçao.

Incapable d'écarter le jeu ou de s'ouvrir des brèches axiales sur des trop rares exploits individuels, celle-ci a laissé le soin à Vinicius d'allumer quelques mèches.

Peu inspirés, les joueurs de Tite sont bien revenus avec de meilleures intentions après la pause, mais ils ont alors trouvé sur leur route Livakovic (47, 55, 66, 76, 120), le héros du jour côté croate.

Entrés en résistance, les Croates, en difficulté avec un Modric peu en vue pour désenclaver Kramaric devant et faire ainsi remonter leur bloc, ont alors montré qu'ils savaient courber l'échine à défaut d'inquiéter réellement Alisson.

A force de buter sur un mur, les Brésiliens ont même semblé s'agacer, écopant d'une poignée de cartons pour des gestes mal maîtrisés (Danilo, Casemiro, Marquinhos).

L'ouverture du score de Neymar face à des Croates émoussés par tous leurs efforts précédents aurait pu être synonyme de fin de match tranquille pour les Brésiliens, mais c'était mal connaître les obstinés Croates qui ont su arracher l'égalisation en même temps qu'une nouvelle séance de tirs au but.

Vendredi 9 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :