Mohamed Abdallah Haidara, Président du GOHA : « Si Alpha Condé ferme les frontières avec le Sénégal pendant longtemps, nous allons fermer le port »


À l’approche de la présidentielle du 18 octobre, les autorités guinéennes ont pris la décision de fermer les frontières terrestres avec le Sénégal. Une mesure qui ne va pas dans le sens des intérêts de beaucoup de ressortissants guinéens qui résident au Sénégal. En « exil » dans notre pays pour, dit-il, des raisons de sécurité, Mohamed Abdallah Haidara trouve la démarche infondée.

À l’en croire, l’argument de la sécurité ne tient pas la route. L’opérateur économique assure que la seule source d’insécurité en Guinée Conakry, c’est le président en exercice qu’il accuse d’écarter ceux qui font bouger le pays.

Le président du Groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) met en garde alors Alpha Condé contre toute tentative de prolonger la fermeture des frontières. « S’il ferme les frontières pendant longtemps, nous allons fermer le port », menace l’homme qui se présente par ailleurs comme un membre influent du Front national de défense de la Constitution (FNDC).

Selon notre interlocuteur, les opérateurs économiques qui ne se plieraient pas au mot d’ordre seront sanctionnés.

Si « l'exilé » tient ce discours depuis le Sénégal, il prétend le faire pour sauvegarder et l'intérêt du Sénégal et celui de la Guinée et dit à l’endroit des « petits politiciens » qu’ils ne peuvent pas « diviser ces deux pays ». 
Mardi 29 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :