Me Madické Niang : " C'est le juge qui prononce toute interdiction. Et aucun juge n'a prononcé le rejet de l'inscription de Karim Wade "


La gué-guerre sur le rejet de l'inscription du candidat annoncé du PDS à la prochaine présidentielle de 2019 suit son bonhomme de chemin. En effet, après l'annonce du rejet de l'inscription de Karim Meïssa Wade sur les listes électorales, ses avocats ont fait face à la presse cet après midi du dimanche pour apporter la réplique.
Selon Maitre Madické Niang, la direction des élections n'a pas la légitimité de prononcer le rejet ou l'interdiction d'inscrire de qui que ce soit. L'avocat estime que " c'est le juge qui prononce toutes les interdictions. Et aucun juge n'a prononcé le rejet de l'inscription de Karim Wade. " L'avocat poursuit que "tous les cheminements de l'affaire Karim Meïssa Wade montrent que le pouvoir en place cherche à l'écarter. "Selon toujours Maitre Madické Niang, " ce qui est plus grave c'est que nous n'avons pas d'institutions capables de défendre l'État de droit".
Par ailleurs, l'avocat estime que ce qui se passe présentement dans le pays montre que " la démocratie est en danger. Car ses principes sont violés et massacrés par le régime ".
Embouchant la même trompette que maître Madické Niang, maitre Ciré Clédor Ly estime que c'est un complot d'État. Karim Meïssa Wade est  bien candidat à la présidentielle de 2019..."
En attendant de voir la suite de cette polémique, la défense reste catégorique : Karim Wade demeure et reste le seul candidat du Pds à la prochaine présidentielle...
Dimanche 8 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :