Me Babou peste contre les conditions de détention de Boy Djinné : « Il est enfermé 24h/24 dans une cellule de 2 m sur 1 m, privé de manger pendant 33 heures»


   Me Babou peste contre les conditions de détention de Boy Djinné : « Il est enfermé 24h/24 dans une cellule de 2 m sur 1 m, privé de manger pendant 33 heures»
Le célèbre prisonnier Baye Modou Fall dit Boy Djinné, spécialiste des évasions, devait être fixé sur son sort aujourd’hui devant la chambre criminelle de Dakar. Inculpé pour plusieurs chefs d’inculpation, Boy Djinné a été appelé à la barre la semaine écoulée et ses avocats ont invoqué des dispositions légales pour demander l’annulation de la procédure. Boy Djinné ne peut pas être jugé pour les même faits deux fois ont déclaré ses conseils. Le juge a prolongé le délibéré.
Me Abdoulaye Babou, un des avocats de Boy Djinné au sortir de l’audience s’est prononcé lui sur les difficiles conditions de vie de son client. Selon lui, Boy Djinné risque sa vie en prison. 
« Hier à pareille heure, j’étais au Camp pénal où je me suis entretenu avec mon client. Pour la troisième fois, il a attiré mon attention sur ses conditions de détention. Je rappelle qu’il a été transféré au Camp pénal depuis le 16 juillet 2016. Aujourd’hui il a fait un an de détention. Mais, il a fait un an de détention dans des conditions d’isolement total dans un quartier de haute sécurité où il est enfermé 24h/24. Et aussi dans une cellule qui fait 2 m sur 1 m. Les droits les plus élémentaires reconnus au détenu, ces droits ne lui sont pas donnés. Il m’a fait savoir que depuis un an il ne bénéficie de visite de 30 minutes par jour ».
Selon la robe noire toujours, le célèbre prisonnier reste seul dans sa cellule. Depuis un an une seule fois il a reçu que la visite de sa propre sœur et depuis un an aussi, Baye Modou Fall porte la même tenue. Il lui est interdit de changer d’habit.
Et ce n’est pas tout car le prisonnier selon Me Babou même est malade.
«  Il m’a dit qu’il souffrait d’ulcère, d’hémorroïde et ne bénéficie pas de l’assistance. Quand il demande à être secouru on le lui refuse. Dans ses conditions de détention. Il m’a fait savoir qu’on distribue de l’eau de javel et des produits d’hygiène à d’autres détenus mais lui, il n’en bénéficie pas. Et la dernière chose qu’il m’a dit pour le fait d’avoir demandé un bol Baye Modou Fall a été privé de manger et de boire pendant 33 heures. Aujourd’hui la situation est extrêmement grave et le traitement que subit Baye Modou est un traitement dégradant, inhumain. Il m’a dit que dans sa cellule il y’a effectivement une natte de prière et un Coran. A part ça, absolument rien du tout.
Il a lancé un appel à l’ensemble des organisations des droits de l’homme mais aussi au niveau international pour que Baye Modou Fall bénéficie de ses droits comme tout les prisonniers avant de terminer par dire que un jour ce dernier risque de mourir alors que l’alerte a été lancée depuis belle lurette.         
Mardi 18 Juillet 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017