Mbour : Voleurs de voiture, ils étranglent le chauffeur, mettent sa dépouille dans un sac et le jettent près de l’héliport de Touba.


Tel un film, l’histoire qui met en jeu trois amis composés de chauffeurs et de ''cokseurs'' (démarcheurs) est au cœur des discussions à Saly. Il s’agit d’une affaire d’association de malfaiteurs qui implique trois individus qui se sont connus au Croisement Saly. 
 
Mais il faut une reconstitution des faits pour comprendre ce qui s’est passé. À ce sujet, tout, selon des sources de Dakaractu Mbour, est parti de la proposition faite par Pape Faye à Mayib Guèye et Ibrahima Sow, ses deux amis, de se lancer dans un projet mafieux qui consisterait à se rendre dans la ville sainte de Touba pour voler des voitures. Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour convaincre ces derniers de l’accompagner dans sa sale besogne. Chose faite, voilà le trio qui prend le chemin de Touba, après avoir ourdi un plan. Ils vont passer par Fatick, Niakhar, Bambey pour rejoindre Touba. 
 
La tactique numéro 1 était d'abord de choisir un chauffeur frêle. C’est-à-dire, un homme qui ne pourra pas leur tenir tête. Et le sieur Pape Faye, en fin stratège, en tant que chef d'équipe, s'en est chargé. Après un tour de reconnaissance des lieux, de profilage et de ciblage, la bande des trois a mis en branle son plan. Pape Faye et Ibrahima Sow, positionnés quelque part dans la ville sainte de Touba, il revenait à Mayib Guèye d'aller chercher un chauffeur véhiculé à qui il fait croire qu’il ne connaissait pas bien la capitale du mouridisme. Le hasard a fait que les routes de Gallas Diop et de ce trio de malfaiteurs se sont croisées. Pour mieux appâter celui-ci, il passe un coup de fil à ses acolytes qui leur ont indiqué sa destination. 
 
Les explications faites, Mayib G. et le chauffeur engagé prennent la route. Une fois sur les lieux, Mayib va retrouver ses deux acolytes. C’est alors qu’intervient, le cerveau de la bande. Il surprend le chauffeur et parvient à l’étrangler. Le crime commis, la bande place le corps sans vie du chauffeur dans un sac avant de le jeter aux environs de l'héliport de la ville sainte de Touba.
 
Après avoir accompli leur deal, les malfrats débarrassés de la dépouille de Gallas D. au niveau de l'héliport, vont changer d'itinéraire. Les voilà qui prennent la route en passant par Diourbel, Diakhao Sine puis Fatick pour faire le plein et rejoindre Saly. Une fois à Saly, Pape Faye s’est chargé de garder la voiture à Malicounda Bambara. Mais, le lieu choisi pour garer le véhicule volé a semé les premiers germes de la division. La cause de ce malentendu est née des craintes nourries par les sieurs Sow et Guèye compte tenu de la proximité du parking choisi pour le garage du véhicule avec les services de la Police et de la gendarmerie. Un bras de fer est vite engagé et le véhicule a été déplacé à Tenn Toubab, un village de la commune de Sindia.
 
Ce déplacement de la voiture volée a mis le feu aux poudres. Le premier point de désaccord entre les trois malfaiteurs venait d’être signé. Mayib Guèye et Ibrahima Sow ne pouvant plus joindre leur ami Pape Faye, le doute s’est installé. La méfiance et les menaces s’invitent dans la danse. Pour sauver les meubles, le temps d’arrondir les angles avec ses acolytes, Pape Faye prit sur lui de confier la voiture à une autre personne. La Police, mise au parfum, va entrer en jeu. En possession du numéro de téléphone de Mayib Guèye, les agents de police de Saly vont se faire passer pour des clients potentiels qui veulent se payer le véhicule. Rendez-vous est pris.

La rencontre est prévue dans un restaurant au Croisement Saly. Mayip qui n’a rien senti venir est tombé dans les filets des forces de l’ordre. Coincé, il se lâche et raconte tout à la Police. Les autres seront cueillis au quartier Oncad de Mbour. Ils sont tous déférés devant le Procureur du Tribunal de grande instance de Mbour pour répondre de leurs actes...
Mercredi 14 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :