Mbellacadiao : Au moins 3,4 millions de tonnes d'arachide, 267.7 tonnes de céréales et 191.5 tonnes de sel attendues du module régional de Fatick.


Fatick, Diourbel, Kaffrine et Kaolack sont les quatre régions qui vont profiter du mobile régional de Fatick qui va voir le jour dans la commune de Mbellacadiao.

Un projet phare du Pse ‘’si cher au Président de la République, Macky Sall’’, a déclaré le ministre du Développement industriel et des Petites et moyennes entreprises (Dipmi) Moustapha Diop qui a présidé, ce lundi 23 mai 2022, la cérémonie de lancement officiel des travaux du module régional de Fatick, étape décisive dans la mise en place de l'Agropole Centre.


Une fois ses activités engagées, l'Agropole Centre devra ‘’résorber le déficit de relations entre le secteur primaire et le secteur secondaire d'une part et, d'autre part, promouvoir la mise en marché des produits agro industriels par une politique qualité transversale’’, a indiqué le ministre. Celui-ci a rappelé que ‘’c'est au prix de ce travail inlassable, qui appelle l'engagement de tous les acteurs, que les objectifs ambitieux de transformation d'au moins 3,4 millions de tonnes d'arachide, 267.777 tonnes de céréales et une production de 191.564 tonnes de sel seront atteints sur les cinq prochaines années’’.

Précision a été faite de ce projet Agropole Centre qui polarise, selon lui, ces quatre régions centre qui, ‘’à elles seules, contribuent notamment pour 61% à la production nationale d'arachide, 50% à celle de mil, et 33% pour le maïs’’. Une situation qui fait qu’il a estimé que ‘’la zone Centre de notre cher pays est appelée à jouer un rôle de premier plan dans la stratégie nationale de sécurité alimentaire, dont la pertinence nous est rappelée par la crise mondiale avec ses conséquences sur le renchérissement des prix des matières premières.’’


Le projet Agropole, à n'en pas douter, contribuera également de manière décisive à l'atteinte des objectifs du Gouvernement de multiplier par trois les exportations par habitant entre 2017 et 2023 et de porter la part des exportations des produits manufacturés à 45,2%, a dit le ministre. ‘’Ce projet, soyez-en convaincus, en adressant les problématiques qui traversent tous les maillons des chaînes de valeur des filières choisies, sera un puissant levier de transformation économique. Il aura également des impacts positifs, à bien des égards, sur le développement territorial, la valorisation des potentialités locales, la structuration des chaînes de valeur, le redéploiement industriel, la capacitation des acteurs, la création de richesses et d'emploi, la sécurité alimentaire et l'amélioration de la qualité ainsi que des conditions de vie des populations’’.

Moustapha Diop, face aux représentants des partenaires financiers et techniques à l’image de la Bad, Royaume de la Belgique, l’Union Européenne, entre autres, a précisé, pour conclure, qu’en terme de résultats économiques, l'atteinte des objectifs précités génèrera un chiffre d'affaires de 234 milliards de F Cfa avec une hausse des exportations de 3,3% et une réduction du déficit de la balance commerciale d'au moins 5,2%’’.
Lundi 23 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :