Mauritanie/Présidentielle 2019 : « Il faut passer d’un État raciste à un État de droit () La Mauritanie qui est malade de son unité nationale a besoin de refondation » (Hamidou Baba Kane, candidat)

La Mauritanie va élire le 22 juin son nouveau président. Le candidat de la majorité au pouvoir, Mohamed Ould Ghazouani, fera face à quatre candidats de l’opposition. Parmi eux, Kane Hamidou Baba. Le candidat de la coalition "Vivre ensemble" reste catégorique : La Mauritanie qui est malade de son unité nationale a besoin d’une refondation. Pour le candidat de la communauté négro africaine, il faut se départir de cet État raciste pour mettre en place un état de droit pour que le pays connaisse une nouvelle ère. La coalition dans son programme pose les problèmes nationaux et revient sur le partage du pouvoir, du partage des ressources, la question de la cohabitation, la question culturelle et propose des pistes de solution sur la question de l’esclavage et des terres. La plateforme, loin de faire dans la citoyenneté abstraite, compte se battre pour changer tout un système qui repose sur un état raciste pour instaurer un État démocratique.


Vendredi 26 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :