Marché Petersen : Ndèye N. Diaw condamnée pour avoir subtilisé dans un magasin une paire de chaussures et deux sacs à main.

Âgée de 29 ans, la commerçante Ndèye Ndambaw Diaw, domiciliée à Thiaroye sur mer, a comparu devant la barre du tribunal d'Instance de Dakar ce vendredi 27 mai 2022, pour répondre des faits de vol portant sur une paire de chaussures et deux sacs appartenant à Mbaye Fall, commerçant au marché Petersen. Elle a été condamnée à 6 mois assorti de sursis.


Marché Petersen : Ndèye N. Diaw condamnée pour avoir subtilisé dans un magasin une paire de chaussures et deux sacs à main.
Les faits remontent au 19 mai 2022, aux environs de 14 heures, lorsque la mise en cause s'est présentée dans le magasin du plaignant Mbaye  Fall, sis au marché Petersen. La prévenue feignait d'acheter, avant de soustraire une paire de chaussures et deux sacs à main. Interrogée, la plaignante a fait savoir que les chaussures coûtent 9.000  francs Cfa et les sacs sont vendus à 5.000 francs Cfa  l'unité. Au moment de commettre son forfait, la prévenue avait agi en couvrant son visage avec son foulard, mais elle a été perdue par la vidéo de surveillance.

Interpellée, la prévenue avait reconnu les faits avant de demander pardon au plaignant en vain. Elle avait même affirmé qu'elle est disposée à payer l'intégralité de la marchandise volée.

Nouvellement mariée, Ndèye  Ndambaw Diaw a voulu jouer à cache - cache avec le Tribunal. En effet, il n'a  confirmé, ni infirmé les faits qui lui sont reprochés en soutenant avoir oublié de payer la marchandise au moment de quitter la boutique. "Le 19 mai passé, je suis venue dans la boutique pour acheter des chaussures et des sacs. Je suis commerçante de profession et j'ai l'habitude de les acheter dans ce magasin. Ce jour-là, j'avais oublié de payer des marchandises. Le 23 passé, je suis revenue dans le magasin et le propriétaire m'avait reconnue avant de m'appréhender. Je lui ai même demandé pardon en vain. Et quelques minutes, plus tard, un policier en civil est venu me trouver sur les lieux pour me conduire au commissariat de Rebeuss", se dédouane-t-elle. 


Après des échanges houleux avec le parquet, elle a fini par avouer son forfait en reconnaissant avoir volé les chaussures et sacs.

Lors de son échange avec son conseil, la mise en cause a laissé entendre qu'elle s'active dans le métier de commerce depuis 9 ans et que c'est la première fois qu'elle a eu des problèmes. Vu la constance des faits, le parquet a requis 3 mois de prison ferme contre elle.

La défense Me Abdou Aziz Diouf dira que les faits sont constants. " Elle avait reconnu et elle avait regretté son acte. À l'enquête, elle a déclaré quelle était dans les dispositions de rembourser, mais la partie civile n'a rien voulu entendre. Son mari est à l'étranger et elle n'a pas encore consommé son mariage", a plaidé la robe noire qui sollicite une application extrêmement bienveillante de la loi pénale.

Finalement, le juge après en avoir délibéré la déclare coupable avant de la condamner à 6 mois assortis de sursis.  
Samedi 28 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :