Manifestation contre la vie chère : Récit d'une marche avortée


 La marche des mouvements et associations d'activitistes s'est soldée par une série d'arrestations. Telle dans une chasse aux sorcières, les éléments de la police nationale, les éléments de la brigade d'intervention polyvalente et les services des renseignements généraux ont été déployés un peu partout dans les grandes artères qui mènent vers la place de l'indépendance.
 
Alors que tout un calme plat régnait à la place de la nation et ses environs, les activistes débarquent brusquement dans deux voitures. Ils semblent adopter une nouvelle forme de stratégie de marche afin d'arriver à la place de la nation. Mais, ils ne réussiront pas à tromper la vigilance des forces de l'ordre qui allaient même jusqu'à entrer dans les bus et autres véhicules de transport en commun pour chercher l'ombre des manifestants.
 
C'est ainsi que les deux véhicules sont mobilisés au rond-point du ministère de la communication. La presse repoussée à quelques  mètres des alentours du rond-point, les éléments de police exfiltrent Guy Marius Sagna, Dj Malick, Elhadj Thier dans les véhicules.
 
Quelques minutes après, Pape Abdoulaye Touré et un autre groupe d'activistes débarquent. Ils seront aussi arrêté sans ménagement et conduits dans la fourgonnette. La marche avortée, les policiers deviennent les maîtres des lieux sous le regard attentif des journalistes armés de leurs caméras, micros et dictaphones...
Vendredi 17 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :