Mame Seyni Dièye (CNPRDS) : « L’ONUSIDA, l’OMS et leurs partenaires sonnent l’alarme afin d’attirer l’attention des dirigeants nationaux sur la situation des malades mentaux »

Le taux de mortalité prématuré dû aux maladies non transmissibles sera réduit du tiers d’ici 2030 par la promotion de la santé mentale et du bien-être, souligne Mame Seyni Dièye, coordonnatrice nationale du programme sur la réduction de la demande des drogues au Sénégal. La dame de rajouter que « la pauvreté a un effet négatif comportemental et émotionnel auprès des jeunes. Ils sont entremêlés dans un cercle vicieux ». Cependant, elle informe qu’à l'issue d'une enquête menée entre juillet et août dans six régions de l’Oms, la pandémie a perturbé ou interrompu les services de santé mentale dans 93% des pays. Ceci alors que la demande en matière de santé mentale a augmenté. Cette enquête souligne donc le besoin accru de financement. L’ONUSIDA, l’OMS et leurs partenaires sonnent l’alarme afin d’attirer l’attention des dirigeants nationaux, révèle madame Dièye...


Samedi 10 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :