Magal Touba : « Pourquoi la fin des accidents de la route n'est pas pour demain, malheureusement » (Mbaye Sarr, PDG Senecartours)

Alors que des usagers réclament une nouvelle série de mesures dans l'espoir de diminuer la mortalité routière au Sénégal, le PDG de Senecartours estime que rien ne pourrait à l’avenir régler sérieusement le fléau si on ne change pas les habitudes.


Mbaye Sarr se désole du fait que la limitation de la vitesse à 50 km/h sur certaines routes n'est pas respectée. Selon lui, il faut s’attaquer frontalement à la violence routière, et espère ainsi épargner des vies chaque année.
 
Il faut dire que les chiffres repartent à la hausse depuis trois ans. Dans la plupart des cas, des facteurs humains sont à l’origine des accidents, selon le PDG de Senecartours. 
 
Pour supprimer le fléau de la mortalité routière, il faut revoir la procédure de délivrance des permis de conduire, promouvoir un programme de formation continue pour les jeunes chauffeurs, et la réhabilitation de certaines routes, estime l’homme d'affaires et transporteur...
Vendredi 24 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :