Macky Sall à la jeunesse : « Ne vous laissez pas emporter dans des aventures sans lendemain! Boulèn Nangù Kenn Di Dox Sen Mind… »


Le président de la République a effectué le lancement de la semaine départemental de la jeunesse au centre international Abdou Diouf de Diamniadio en présence de la ministre de la jeunesse et du président du Conseil national de la jeunesse. Le chef de l’État, en communion avec la jeunesse venue massivement répondre à cet appel qui lui a été lancé, a livré un message avec plusieurs interpellations. 

Se réjouissant de cette jeunesse qui incarne la force vitale, le président Sall rappelle que cette semaine est, au-delà de ces activités festives, une semaine faite pour, dans un esprit novateur, raffermir notre vivre-ensemble, promouvoir la participation des jeunes dans l’effort économique et aussi, partager leurs préoccupations.

 « Nous allons faire un Jokko pour évaluer ce que nous avons déjà fait pour vous, et tendre les perspectives pour vous, la jeunesse », a rassuré le chef de l’État avant de se prononcer sur l’invite à cette jeunesse en face de lui. Ainsi, Macky Sall interpelle les jeunes sur la violence qui, à travers ses diverses formes, tend à transformer certains qui se laissent facilement manipuler. « Refusez la violence sous toutes ses formes. Elle ne mène qu’au recul et à la ruine. Ne vous laissez pas conduire dans des aventures sans lendemain. Ne perdez pas votre temps dans un usage abusif de l’internet et des réseaux sociaux à la merci de personnes qui se disent influenceurs… » lance le chef de l’État faisant recours à une expression du philosophe Socrate qui disait que « seules les connaissances qui nous rendent meilleures, sont utiles ».

Aussi, avec l’influence de l’internet et de ce qui s’y passe toujours, le président Macky Sall précise aussi, devant les jeunes, qu’il faut choisir la voie de l’apprentissage, de la formation, de l’éducation car, c’est elle qui éclaire l’esprit et forge la capacité de jugement. « C’est elle qui constitue la meilleure option de défense contre l’ignorance, l’obscurantisme et la manipulation des consciences », renchérit le chef de l’État qui se désole de cette manipulation perpétrée par certains. « Il faut refuser que l’on vous manipule. « Boulèn Nangù Kenn di Dox Sen Mind » (Il faut refuser que l'on manipule vos consciences) dira encore le président Macky Sall, en finissant par inviter aux leçons morales et citoyennes et à leur rappeler l'importance des valeurs traditionnelles qui enseignent les principes formant la force de caractère... 
Dimanche 3 Avril 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :