MARCHE À TOUBA - Les Baayfall n’écartent plus la violence, s’arment en conséquence et invitent les contrevenants à prendre leurs responsabilités


La scène qui a prévalu vendredi dernier à Touba est, semblerait-il, restée au travers de la gorge des Baayfaal. En effet, dans le cadre des manifestations organisées à l’encontre de la décision de report de la présidentielle, des pneus ont été brûlés, des stations d’essence saccagées et une grande surface vandalisée. Un comportement qui a complètement bafoué le dernier ndigël du Khalife Général des Mourides.  
Les Baayfall qui étaient chargés de veiller à ce que cette situation ne se reproduise plus jamais dans la cité, confient n’avoir pas usé de la violence pour ne pas outrepasser les consignes de Serigne Mountakha Mbacké, dans ce sens.  
En réunion de crise avec tous les dignitaires de la communauté ce mardi, Serigne Amdy Modou Mbenda Fall a donné l’instruction de ne plus badiner et de battre le fer par le feu. Ainsi, il a été mis en place des patrouilles armées jusqu’aux dents et autorisées à user de violence.  
Serigne Saliou Fall se voudra ainsi très clair dans le discours : « il sera question de mater tout contrevenant ! »
Mardi 13 Février 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :