Lutte : Bira Sène, le nouveau président du CNG traité d’incompétent, les promoteurs « attaquent » sans gants.


Ça chauffe entre le nouveau président du comité national de gestion de la lutte (CNG), Bira Sène et certains promoteurs de lutte tels que Pape Abdou Fall et Fallou Ndiaye. À l’origine de cette brouille, les questions relatives au mode d'attribution des dates pour la tenue des combats de lutte et la somme de un million FCFA à payer comme caution par les promoteurs.

 

Selon Vox populi qui a relayé les propos du promoteur Pape Abdou Fall, ce dernier aurait ouvertement fustigé l’attitude de Bira Sène qui « est en train de faire une discrimination entre les promoteurs. Aux promoteurs qui étaient là, il leur demande une caution d'un million, sachant qu’ils ne sont pas en mesure de verser cette somme. Ce, pour privilégier d’autres promoteurs qui réservent des dates pour l’organisation de combats », a dénoncé Pape Abdou, le président de l’association des promoteurs de lutte.

 

Dans les colonnes de vox pop, il soutiendra avec fermeté que Bira Sène n’est pas du tout l’homme de la situation et qu’il n’a pas les épaules pour porter la lutte sénégalaise. Ce qui est sûr c’est qu’une rencontre de conciliation s’est tenue entre le ministre de tutelle, Matar Ba et les promoteurs pour tenter d’arrondir les angles.

Mercredi 28 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :