Locales 2022 : alternance générationnelle à Kolda, la jeunesse à l’assaut des mairies et des départements.


C’est une véritable révolution des jeunes qui se dessine au Fouladou pour ces locales et départementales. En effet, la jeunesse est très présente dans les deux listes (mairies et département) de Vélingara en passant par Kolda et Médina Yoro Foula. C’est un engagement des jeunes que l’on voit aussi bien pour les grandes ou petites communes. Les jeunes ne veulent plus être spectateurs mais plutôt acteurs de la scène politique. Désormais, ils ne veulent plus « être utilisés », mais plutôt à la conquête des mairies comme tout le monde. Leur âge varie entre 25 et 40 ans. Et la plupart qui ont été interpellés sur la question estiment que c’est possible d’être élu en tant que jeune à un poste de responsabilité. 
Par exemple à Vélingara, nous avons Me Aliou Sow, Bachir Fofana, El Hadj Moustapha Diallo qui sont jeunes par rapport aux autres candidats pour la mairie. Tous ces trois entendent marquer la rupture dans la gestion des affaires de la cité car étant conscients certainement de leur énergie et de leur potentialité. D’ailleurs, ils sont nombreux dans ce département à être jeunes pour briguer les mairies urbaines ou rurales. Cette carte est aussi valable pour le Conseil départemental avec le jeune Demba Baldé qui voudrait tenter sa chance. 
Quant à Kolda, ils sont nombreux les jeunes à être candidats pour les communes et le département. Parmi eux on peut citer Abdourahmane Baldé (mkd) et Tidiane Tamba (grande coalition wallu sénégal) pour la mairie et Sassoum Lèye Kouyaté (yewi askanwi) pour le département. Tous ces trois jeunes se sont battus pour l’alternance générationnelle. Ces derniers estiment que le vent du « changement » a soufflé dans la scène politique locale d’où la légitimité de leur candidature. Ils sont tous très proches des populations à savoir les jeunes et les femmes. Mais également, ils ont entrepris beaucoup d’actions de développement au profit des citoyens. 
Interpellé sur le sujet, Tidiane Tamba (wallu sénégal/pds) candidat à la mairie de dire « on s’est battu sur le terrain pour arriver à ce résultat. D’ailleurs, nous avons fait ce combat de démarcation dans le respect des règles du parti au sommet en restant constant dans notre démarche. Dès le début nous avons été très proches des populations à savoir les jeunes et les femmes en investissant le terrain. C’est ainsi que nous les avons formés en leadership et communication. Dans la foulée, nous avons formé aussi les femmes sur la transformation des produits locaux, entre autres… » 
À Médina Yoro Foula,  même son de cloche. Presque toutes les communes ont enregistré des candidatures de jeunes. À Dinguiraye, il y a Modo Kabir Kane (wallu sénégal), Koulinto Mahamadou Mballo, Mbourouco Abdou Ndiaye (YAW), Ndorna Hella Baldé (YAW) et Fafacourou Malick Ly. 
Pour Modou Kabir Kane, candidat à la commune de de Dinguiraye, « notre candidature est motivée par plusieurs raisons comme le manque de vision des leaders locaux entre autres. J’ai participé à des rencontres où on nous exhortait à ne pas nous impliquer dans le développement local. Mais sans responsabilité, on ne peut pas jouer ce rôle pleinement. C’est pourquoi, nous nous sommes impliqués cette fois pour briguer les communes avec une nouvelle vision… » 
Comme partout dans le pays, les jeunes de la région de Kolda sont engagés dans la course des locales et départementales...
Mercredi 8 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :