Libération des 7 soldats sénégalais: mise à rude épreuve de l’honneur de tout un peuple !


Les sept soldats sénégalais de la Mission de la CEDEAO en Gambie (ECOMIG) ont été libérés hier par les rebelles du MFDC, Mouvement des forces démocratiques de Casamance, dirigé par Salif Sadio. Une libération qui a été possible grâce à l’appel de médiateur comme la Communauté de Sant’ Egidio. Mais l’euphorie de leur libération a vite laissé place au désenchantement. Et pour cause on a noté dans les images relayées par les télévisions étrangères sur place une volonté des rebelles de jeter l’opprobre sur les vaillants soldats qui se battent pour notre liberté, notre sécurité, notre souveraineté et nos intérêts vitaux.
Assis à même le sol, la mine ferme, leurs armes confisquées, leurs téléphones et même leurs gilets et casques saisis, ces soldats semblaient bien loin de la soldatesque dans les casernes. Leur honneur semblait bafoué. Mais le communiqué des forces armées sénégalaises après cette épreuve a eu le mérite de redonner de l’entrain aux troupes. Elles ont en effet promis de « rester déterminé à préserver l’intégrité du sanctuaire national, à poursuivre la lutte contre les trafics illicites et à participer aux initiatives régionales de maintien de paix ». Assez pour que chacun se rende compte que nos autorités n’ont pas troquer l’essence même de la mission de notre vaillante armée pour la libération de leurs frères d’armes, même si leurs vies en valaient le coup.
Mais point de déshonneur ni de calomnies contre l’Armée sénégalaise qui a démonté dans le même communiqué les allégations de la branche rebelle sur la survenue de l’acte.  Elles ont en effet précisé qu’une mission conjointe de vérification de la CEDEAO des forces de défenses et de sécurité Gambienne et d’un détachement sénégalais en Gambie avait bien confirmé que l’attaque du contingent qui avait fait ces prisonniers, s’était bien déroulée en territoire gambien, contrairement aux allégation propagandistes du MFDC.
Solidaire jusqu’au bout avec notre armée nationale.
Mardi 15 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :