Lettre ouverte au Ministre de l'Intérieur, Mr. Aly Ngouille Ndiaye : Sécurisez les entrées et sorties de notre territoire national.


Lettre ouverte au Ministre de l'Intérieur, Mr. Aly Ngouille Ndiaye : Sécurisez les entrées et sorties de notre territoire national.
          Monsieur le Ministre,
C'est avec honneur que je vous adresse cette correspondance dont la teneur suscite un appel à la sécurisation coercitive de notre territoire national.
          En effet, la situation actuelle de notre pays crée de la frayeur chez bon nombre de sénégalais.En l'espace de moins de dix jours, des informations avérées faisant état d'enlèvement, de séquestration et de tuerie d'enfants troublent l'ordre public et sapent la morale de tout le peuple.Les raisons d'une telle atrocité seraient liées entre autres à la liberté incontrôlée de l’accès à notre territoire national. N'importe qui entre au Sénégal comme il veut; Quiconque y sort quand il veut ! Or cette libre circulation des personnes qui échappe à tous contrôles judiciaires malgré le déploiement de quelques agents de sécurité dans les frontières, pourrait entraîner l'adoption d'anti-valeurs à l'endroit des indigènes.
        Monsieur le Ministre, "LA TERANGA" a des limites. Les prédateurs qui enlèvent et tuent nos enfants se réfugient derrière l'anonymat pour arriver  à leurs fins. Au vu de ce qui se passe, il y'a lieu de s'interroger sur l'identité de ces bandits afin de mettre un terme à la prolifération de leurs dérives. Les traquer, les neutraliser et leur infliger des sentences à la hauteur de leurs infractions demeure une nécessité quelque soit leur nationalité mais il urge au-delà de cette procédure, de couper le mal par ses racines c'est à dire veiller strictement aux entrées et aux sorties de notre territoire.
Monsieur le Ministre, la Mauritanie est un pays limitrophe du Sénégal.C'est un pays judiciairement organisé: Pour y entrer, un enfant, doit obligatoirement se munir d'une autorisation parentale sans quoi, l’accès est catégoriquement refusé ! Dans ce pays, quiconque commet une infraction se fera appliquer la loi dans toute sa rigueur. Et pourquoi pas le Sénégal ?
      Monsieur le Ministre, la caution de l'impunité et l'abus de tolérance ne feraient que mettre progressivement notre chère patrie en abîme. A l'instar de la lutte contre le terrorisme, la lutte contre le banditisme, la délinquance et le barbarisme nécessite plus que jamais la sécurisation de nos frontières d'ou l'urgence d’exiger l'obtention de la devise, d'un carnet de vaccination et d'autorisation parentale à toutes personnes voulant séjourner au Sénégal.
      Dans l'attente d'une suite à donner aux recommandations, je vous prie de croire à l'assurance de mes sentiments patriotiques.
 
M. Adama KANE
Jeudi 22 Mars 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :