Les Retraités de l'IPRES payés via La Poste invités à se doter de comptes bancaires

Le Projet Ndamli va révolutionner le service de la prévoyance sociale.


Entouré de son staff du Top Management, le Pca de l'Ipres, Mamadou Racine Sy, a rencontré les Présidents régionaux d'associations de Retraités affiliées à l'Ipres.
Ces responsables régionaux sont venus des 14 régions du Sénégal et on notait aussi la participation de l'association des veuves et orphelins du Sénégal représentée par sa Présidente Adama Sarr et sa vice-présidente Marie Démbélé.
Une fructueuse séance au cours de laquelle des annonces importantes ont été rendues publiques. 
Les Retraités de l'Ipres payés via Postefinances rencontrent d'énormes difficultés pour se faire payer à chaque échéance mensuelle. 
L'Ipres a annoncé que ce sera bientôt un mauvais souvenir pour ces 80 000 allocataires concernés par ce mode de paiement. 
Ces Retraités sont priés de se doter de comptes bancaires, car le paiement par virement se fait jusque-là sans anicroche.
L'idée est de réduire drastiquement la population de Retraités payés par la Poste.
Une autre solution est aussi envisagée, à savoir le paiement par transfert d'argent (Orange money,Wave, etc).
Autre alternative intéressante, les cartes biométriques de paiement que l'Ipres est en train de distribuer à ses allocataires sur convocation en raison de la situation sanitaire. 
Tout compte fait, le Secrétaire Général de l'Ipres, Cheikh Guèye, représentant le Directeur Général ( empêché) a informé que le projet de modernisation et d'harmonisation des systèmes d'information Ipres / Caisse de sécurité sociale  est en pleine phase de mise en œuvre.
Ce projet numérique révolutionnaire sera à coup sûr la solution idéale pour une meilleure délivrance du service public de la sécurité sociale. 
Outre les cartes biométriques de paiement, ce projet dénommé Ndamli comporte d'autres composantes majeures comme la numérisation des archives et la mise à disposition d'un portail numérique destiné aux entreprises pour leur faciliter les opérations d'immatriculation, de déclaration et de paiement des cotisations sociales.
De même, la prise en charge sanitaire et sociale des retraités sera renforcée même s'il faut préciser qu'elle ne fait pas partie des missions de l'Institution qui tournent essentiellement autour de la collecte des cotisations sociales et du paiement des pensions. 
L'Ipres est aujourd'hui la seule institution africaine de Prévoyance sociale à soigner gratuitement ses allocataires. 
Ce que lui reproche d'ailleurs la CIPRES, l’organisation faîtière regroupant les institutions sociales d'Afrique. 
Pour la couverture sanitaire et un meilleur accès aux soins, l'Ipres est en train de trouver une solution avec les hôpitaux du pays dans le cadre d'une compensation d'autant que presque toutes les structures hospitalières ne sont pas à jour de leurs cotisations sociales et traînent en conséquence des arriérés à l'Ipres. 
L'Ipres est donc à la croisée des chemins et fait dans la résilience malgré un contexte difficile de pandémie mondiale. 
Le Pca Racine Sy a d'ailleurs annoncé l'audience que le Chef de l’État, Macky Sall accordera dans les meilleurs délais aux retraités de l'Institution.
Cette rencontre s'est déroulée suite au symposium des Présidents régionaux d'Associations de Retraités affiliées à l'Ipres tenu récemment à Saint-Louis.
Les Présidents d'associations de Retraités ont décerné une mention spéciale à Madiop Thiam Président des Retraités de Saint-Louis (Agar) et à El Hadj Omar Ndiaye,  Coordonnateur des Présidents d'associations de Retraités affiliées à l'Ipres.



Mercredi 29 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :