Le ministre de la justice raconte le doyen des juges Samba Sall : « Dire qu'il n'était pas indépendant, c'est mal le connaître... C'était quelqu'un qui avait le serment chevillé au corps... »


Me Malick Sall, ministre de la justice, garde des sceaux a lancé quelques mots en guise de témoignage à l'endroit du juge Samba Sall décédé il y'a quelques jours. L'avocat estime que le regretté magistrat était quelqu'un de bien et qui respectait sa profession. "Le juge Samba Sall était un doyen des juges exemplaire. Quelqu'un qui avait son serment chevillé au corps. Dire qu'il n'était pas indépendant, c'est vraiment mal le connaître", dira le ministre de la justice sans oublier de rappeler ce qui l'a marqué chez le doyen des juges. "Personnellement, l'humilité est une de ses qualités qui m'ont particulièrement marqué. Je tiens à rappeler aussi que je ne disposais même pas de son numéro. Mais ce que j'ai retenu de lui, c'est le professionnalisme et son honnêteté".


Tout en déplorant toute autre discussion indécente portée à l'endroit de ce magistrat, le ministre de la justice Me Malick Sall, assure que Samba Sall peut se tromper comme toute personne, mais c'est toujours de bonne foi.

Le ministre de la justice s'exprimait à l'occasion de l'Assemblée générale ordinaire des huissiers de justice du Sénégal, tenue à Dakar ce samedi.
Samedi 17 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :