Le fils aîné du Khalife Générale des Tidianes sur l’émigration irrégulière : « La jeunesse est ce qu’un pays a de plus riche, nous proposons une solution ultime »


Serigne Malick Sy, le fils aîné du khalife Général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, s’est exprimé aujourd’hui sur l’émigration irrégulière. Lors de cette exclusivité accordée à Dakaractu, Serigne Malick Sy a tenu des propos plus que touchants à l’égard des familles des victimes de ces voyages tumultueux et pleins de périples.

Depuis plus de deux mois, nous assistons à une recrudescence des voyages organisés par les jeunes pour rejoindre l’eldorado en passant par la mer et bon nombre de ceux qui quittent le pays n’arrivent pas à destination et ne remettront plus les pieds sur la terre ferme au plus grand désarroi de leurs familles. C’est dans ce sens que Serigne Malick Sy dans son humanisme le plus profond, a entamé son discours en présentant ses condoléances aux familles éplorées, aux amis et conjoints des défunts. Il a ensuite prier pour le repos éternel de ces âmes perdues en mer, mais aussi pour la jeunesse afin que chacun puisse trouver du travail et ainsi pouvoir subvenir à ses besoins quotidiens en s’éloignant le plus possible des vices qui les appellent très souvent à faire ces voyages à risque.

Il ajoute que « ces jeunes qui mettent leur vie en danger ne sont pas mauvais et ne doivent pas être pointés du doigt car leurs actes naissent souvent d’une volonté de faire le bonheur et la fierté de leurs familles, donc ne les jugeons pas. »

La fédération « Ansaroulah Ahmadiya » dont lui même fait partie, en partenariat avec le forum international sur l’immigration clandestine, ne partage pas la même vision avec ceux là qui jugent la jeunesse. Selon eux, il n’y a pas plus grande richesse favorable au développement économique d’un pays que la jeunesse elle même de ce pays. Et qui dit futur dit religion, donc la jeunesse est l’avenir de ce monde sans aucun doute.

« Ce phénomène est d’une gravité extrême et nul n’a le droit de se taire suite à cette flambée de vies qui se perdent au milieu de l’océan. »

Serigne Malick Sy, dans ses propos n’exclût pas une responsabilité partagée : « Les concernés doivent être concertés pour la recherche de solutions pérennes », cela pour dire que l’heure n’est pas aux critiques mais à la réaction, en collaboration avec le forum international sur l’immigration clandestine, la fédération Ansaroulah ahmadiya propose une rencontre entre la jeunesse et les personnes plus expérimentées en terme de choix et de guidance pour des échanges lors d’une table ronde dans le but de débattre sur les motivations de ces jeunes qui voyagent vers l’incertain.

Il reprend en insistant : «  nous convions également l’église ainsi que l’association des imams du Sénégal, mais surtout la jeunesse concernée en passant par les canaux les plus connus tels le réseau des droits des migrants, les expulsés d’Espagne mais également les principales parties prenantes entre les deux rives de la Méditerranée qu’ils soient Arabes ou Européens. 

« Une rencontre au mois de Janvier à Dakar »

Cette rencontre s’inscrit dans une dynamique de trouver des solutions à ce problème qui ne date pas d’aujourd’hui et à ce stade cela est juste inévitable que des décisions se prennent au su de tous pour ainsi profiter à tous.

« A côté de l’offre politique obligatoire, de celle diplomatique nécessaire, de celle socio-professionnelle urgente, de celle socio-économique impérative, notre proposition peut-être considérée comme une offre religieuse. »

Serigne Malick Sy de rappeler que cette proposition faite est une invitation à une prise de conscience citoyenne pour des solutions républicaines. 
Il termine ses propos en priant pour la stabilité et la paix dans le territoire sénégalais en mettant le focus sur les personnes influentes et autorités étatiques qui sans doute, sont toujours dans une dynamique positive en ce qui concerne le pays.
Mercredi 2 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :